We could be heroes.

Avis sur Le Monde de Charlie

Avatar Drianis
Critique publiée par le

Ça fait 2 heures que je suis sorti de la salle de cinéma et je suis toujours aussi chamboulé. Je me repasse des scènes du film en écoutant « Heroes » de Bowie en boucle. Ce film m’a vraiment touché. The Perks est un film sans aucune prétention qui excelle dans un genre si décrié qu’est le Teen Movie, il renouvelle les codes sans vraiment le vouloir. Car, le film est principalement humain, et par là, il est loin de tous les clichés que l’on voir dans les autres films du genre. The Perks présente histoire touchante de façon pudique et intelligente. Jamais le scénario ne tombe dans la facilité, tout est tacite et subtil. Et ça fait partie de la magie du film. Je ne le dirai jamais assez, mais c’est vraiment les adjectifs qui décrivent le mieux Le Monde de Charlie : humain, touchant et intelligent.
Le film est tout ça, et encore bien plus, l’histoire est drôle. On a tellement l’impression de faire partie de ces freaks, on rit grâce au personnage de Patrick et on est vraiment touché par tous les protagonistes, comme si c’était nos amis, comme si c’était un peu nous. Bien entendu, je n’ai pas été dans une école américaine, mais comment ne pas se reconnaître, quand on a été un peu le freak de sa classe au début du lycée. Enfin, on pourrait penser que c’est un sujet cliché et mille fois traité, mais ici, il l’est traité de façon si vraie, si juste, que l’on ne peut qu’être, presque, en diapason avec le film. À la fin, je n’avais pas envie de quitter Sam, Patrick et Charlie, comme si je les connaissais depuis toujours. Et donc, ça fait 2 heures que j’imagine un peu la vie après. Bref, tout ça, c’est les sentiments que procure le film. Ce sentiment de sortir grandit, car, je trouve qu’il y a ce message de « it gets better », le lycée ce n’est pas grand-chose après tout : 1300 et quelques jours.

Et puis, il y a ces personnages plus vrais que nature. Charlie, l’acteur est si incroyable. Il réussit à créer un personnage taciturne calme sans en faire un demeuré. Charlie est le « héros » du film. Et on est vraiment submergé par son histoire et sa folie. Puis, y Patrick, un gay qui s’assume, une histoire clichée avec un mec, pourtant, l’histoire se révèle plus vraie que nature. Il y a des maladresses dans tout ce que le film raconte ou propose, mais ça participe à sa force et son atmosphère. Et puis, Sam, Emma Watson est divine, magnifique.

Enfin, je veux écouter Bowie jusqu’à la fin de ma vie, revoir Rocky Horror Picture Show, et surtout revoir ces freaks. Et vous, si vous voulez voir un film à grandeur humain, intelligent et touchant, foncez-y, encore.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1537 fois
36 apprécient

Drianis a ajouté ce film à 3 listes Le Monde de Charlie

Autres actions de Drianis Le Monde de Charlie