Le cas d'Oz empoisonné

Avis sur Le Monde fantastique d'Oz

Avatar Adam  Kesher
Critique publiée par le

Adaptation très libre du best-seller, Le magicien d'Oz (que je n'ai toujours pas lu). Ce roman est déstiné aux enfants, il est plus difficile en revanche d'identifier les destinataires de ce film.
Dans cette période où il est de bon ton de faire des films très familliaux avec des clins-d’œil pour ne pas perdre le public adulte, Sam Raimi visait sûrement cela avec Le Monde fantastique d'Oz. Finalement beaucoup de maladresses donnent à ce voyage une niaiserie bien trop enfantine avec pourtant des scènes bien choquantes pour les plus jeunes.
Pour symbole deux images : Celle de la sorcière belle comme une fée qui vole dans une bulle suivie de celle d'une autre sorcière qui foudroyée ressemble fortement à la grand-mère du film d'horreur de Sam Raimi (Drag me to hell).
On pourrait aussi résumer la gaminerie par deux répliques du film : «C'est toi la méchante ?» «C'est celui qui dit qu'y est.».
Michelle Williams pleine de charme peine à séduire avec son personnage de princesse si gentille et si belle mais si vide. C'est un amas de personnages caricaturaux dans lequel ceux d'Oz et Theodora s'en sortent un tout petit peu. James Franco sait vraiment y faire et sur ce coup on laissera de côté la banalité du personnage car l'intention est bonne. Mila Kunis force les traits mais c'est intéressant car elle devient «méchante» pour une raison concrète.
Le lancement est plutôt chouette, bien que le noir & blanc ne soit pas très beau, avec le 4:3 ça met en contraste les deux mondes et a donc une utilité scénaristique.
Au visuel donc de rattraper le tout. Bien que la 3D soit encore de trop, il faut avouer que c'est beau et lumineux. Mais sur ce point encore l'originalité est portée disparue. On commence avec des fleurs aussi vivantes que dans Alice aux pays des merveilles, des cartes et des décors semblables au Seigneur des anneaux (d'autres à Star Wars), la kryptonite de Superman. Et puis des petits êtres très inspirés par ceux de Charlie et la chocolaterie ou d'autres personnages fantastiques. Tout les codes de la fantaisie sont repris aux plus cultes du genre sans innovation.
Bref voilà un film populaire au sens dégradent du terme. Tout est fait pour attirer l’œil et le public et qu'importe pour Raimi de donner une singularité à son film et même les fondamentaux sont loupés.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 284 fois
1 apprécie

Adam Kesher a ajouté ce film à 1 liste Le Monde fantastique d'Oz

Autres actions de Adam Kesher Le Monde fantastique d'Oz