Na Na Na Na Na Na ARMSTROOOOONG

Avis sur Le Ninja Blanc

Avatar KND
Critique publiée par le

Eh gamin ! Tu aimes Batman ? Tu trouve que Bruce Wayne il est vachement cool ? Tu te dis que Robin est gay ? T'aimes bien les collants, mais tu préfères les NINJAS ? Tu es pour la diversité à la télé est donc un sidekick black, tu approuves ? T'aimes bien les capes, mais tu préfères les maillots de bains ? T'aimes bien les bromances bien viriles à la Rocky 3, hein c'est ça ? T'aimes bien quand des gros hommes musclés et bien viriles s'enlacent vigoureusement les pieds dans l'eau et la tête dans les nuages ?

...

Dis donc, tu serais pas un peu gay toi aussi par hasard ? Bref si tu as répondu oui à toutes ces questions, déjà, sache que je t'accepte tel que tu es, ensuite, regarde ça, ça te fera du bien :

CLIC ICI (vidéo 100% Stalonienne)

Et puis surtout, tu te dois de regarder un des films les plus mieux de tous les temps :

AMERICAN NINJA 2 ou le susnommé dans nos vertes contrées LE NINJA BLANC !

Batman et Robin, c'est du passé, ils sont ringards, has-been, et peuvent rien faire contre des SUPER NINJAS DE LA MORT, alors que Joe Armstrong et Curtis Jackson, eux, ils s'en farcissent des trouzaines tous les matins au petit dej', sisi je te jure.
Michael Dudikoff, c'est un peu Bruce Wayne en version 2.0 de la mort qui tue et avec environ 1 milliard 352 milles 612 fois plus de SWAAAAG que l'original.
La nuit (ou même parfois le jour, Michael il a pas de limites lui), il part en mission et se transforme en super héros : UN RANGER NINJA DES ETATS UNIS D'AMÉRIQUE, oui oui, les USA, la patrie de deux Ronald emblématiques, Reagan et Mc Donald !

Avec son fidèle sidekick rigolo et badass, aussi je l’appellerai très logiquement Rigolass (ou Badolo), le sieur Dudikoff se voit chargé, par un marine en chemise à fleurs et jolie moustache, de retrouver un groupe de soldats ayant été enlevés sur une île, qui ressemble quand même beaucoup à Miami, ou a Paris plage.
Seulement voila, Michael lui il aime pas trop les moustaches, du coup il est pas trop chaud pour accomplir cette mission, tue le playboy militaire et là générique de fin !

AHAH mais non cher lecteur, je plaisante évidemment, un ninja ne fait jamais faux bon à un homme en détresse.
"Ainsi soit-il" déclare donc notre gentil héros, "allons sauver ces manants".
Mais avant toutes choses, Armstrong et Rigolass, décident d'aller se baigner avec de nouveaux personnages dont on a rien à branler, bah oui, quand on est sur une île, ce serait con de pas profiter de la mer.
Seulement voila, il se passe quelque chose ! AAAAAAAAAAAAH le fantôme des retournements de situations pathétiques, il fonce droit sur noooooooooooous !

(Si tu veux comprendre la phrase précédente et si tu n'es pas un vilain bougre regarde cette vidéo en cliquant sur cette jolie phrase bleue, cette vidéo contient Michael Dudikoff en combinaison de plongé et des Ninjas, comment quelqu'un de sensé pourrait ne pas succomber à l'envie de voir cette vidéo !?)

Vous comprendrez bien que je ne peux décemment pas continuer à vous révéler l'intrigue de ce monument du cinéma, sachez juste que ce film contient, entre autres, plein de ninjas habillés en noirs et rouges (parce que le rouge et le noir c'est cool #Jeanne Mas #chanson française #j'oublierai ma peur), des ninjas en feu, des shurikens, des katanas, des jeeps, des costumes militaires sans manches, un génie du crime et un vieux maître ninja totalement raciste et cliché.

Si vous avez pas envie de voir American Ninja 2 : le Ninja Blanc après ça, et bien je sais pas ce qu'il vous faut.
Mais vous aurez compris que ce film me tiens à cœur et que je pourrais passer des siècles à en parler avec amour, et un peu de moquerie aussi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 844 fois
17 apprécient

KND a ajouté ce film à 2 listes Le Ninja Blanc

Autres actions de KND Le Ninja Blanc