The Lost Weekend

Avis sur Le Poison

Avatar Watchsky
Critique publiée par le

À New-York, l'écrivain Don Birman tente de lutter contre sa dépendance à l'alcool...

Sorti en 1945 et produit par la Paramount, Le Poison marque la volonté du réalisateur Billy Wilder de traiter de l'alcoolisme, un sujet fort grave qui, pourtant, n'avait jamais vraiment été abordé de manière sérieuse par Hollywood.

Véritable drame humain, le film se distingue également par sa représentation sombre et désillusionnée de New-York. Une partie du tournage a d'ailleurs été effectuée dans les rues de la Grosse Pomme, et ce afin d'accentuer le caractère réaliste de l'intrigue. Ces scènes, où l'on voit donc le très bon acteur Ray Milland errer dans les quartiers new-yorkais, étaient assez compliquées à tourner, en raison de la présence des nombreux badauds, et obligeaient Wilder à dissimuler sa caméra dans une caisse à l'arrière d'un camion pour éviter de se faire repérer.

Au final, Le Poison s'avère être une brillante réussite et nous plonge dans une longue descente aux enfers. Effrayé par la mauvaise publicité que pourrait leur faire le film, le lobby des vendeurs de boissons alcoolisées proposa 5 millions de dollars à la Paramount pour qu'elle ne diffuse pas l'oeuvre en question. Heureusement, le studio refusa cette offre...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 486 fois
7 apprécient

Watchsky a ajouté ce film à 2 listes Le Poison

Autres actions de Watchsky Le Poison