Que les règnes changent

Avis sur Le Règne du jour

Avatar gallu
Critique publiée par le

Fin des années soixante, Pierre Perrault propose à un vieux couple de québécois, Alexis et Marie Tremblay, 80 ans, de visiter « la terre de leur ancêtre » Philibert Tremblay : la France.

L’idée de Pierre Perrault va donner naissance à une aventure incroyable, et produire un document d’histoire très précieux. Alexis et Marie Tremblay n’ont jamais quitté leur bout de Québec, leur île aux Coudres, pas même pour visiter Montréal. Ils sont d’une génération de paysans sans tracteur, qui n’a jamais pris de vacances. En traversant l’atlantique, ils vivent une véritable révolution culturelle. Ce film se consacre à ce qu’il y a de plus beau chez l’homme, et qu’on ne filme plus jamais, sinon sous un jour misérabiliste et répugnant : les vieux jours. « Le règne du jour » nous rapporte toute l’émotion et la réflexion des hommes à la vieille de la mort, toute la beauté du regard de celui qui se tourne, émotif, fébrile, mais sage, sur les décennies passées.

« Nos vieux buvaient pas de Seven Up, ils buvaient pas de Pepsi »

Le titre du film indique la fuite du temps et surtout des générations. Pierre Perrault, par son film intemporel, nous connecte à la vie de ceux dont l’existence s'est déployée un siècle avant la nôtre, de la fin du 19ème siècle au milieu du 20ème. Alexis Tremblay est un vieil homme attachant, émotif et bougon, que les temps nouveaux rendent malade, et qui tombe fou de nostalgie pour ses ancêtres et pour la France, qui représente pour lui le berceau de la vie authentique. A la rencontre des paysans français, les Tremblay sont tout de suite chez eux. Ils partagent avec leurs hôtes un phrasé, la joie de rencontrer et de faire plaisir, et surtout l’attachement à un bien vivre qu’ils jugent en perdition. Le film souligne régulièrement l’incompréhension, le schisme, entre les générations de la première et de la seconde moitié du vingtième siècle. Les vieux paysans se moquent de cette jeunesse convertie à la société de consommation, urbaine et hédoniste, cette génération twist/pepsi, comme ils l’appellent eux-mêmes, la génération jeuniste de nos grands-parents d’aujourd’hui.

« On est dans un règne de gaspille »

Le règne du jour, c’est tout à l’inverse la célébration de la constance, de l’héritage inamovible et du patrimoine. C’est le dernier souffle de la société froide, celle qui privilégiait la transmission d’un ordre plutôt que la révolution esthétisée permanente. Les objets – comme cette vieille pendule sur laquelle se clôt le film - n’étaient pas perçus selon les modes, mais comme les riches porteurs des gestes et des histoires du passé. La rencontre que filme Perrault, milieu du 20ème siècle, entre des paysans québécois et français se révèle être un délice pour les francophiles : entendre tous ces mots et ces accents perdus, c’est comme revivre auprès de ceux qui sont disparus depuis des décennies. Le règne du jour, c’est, comme tout bon « cinéma du réel », une plongée anthropologique dans le quotidien du passé : les spectateurs, français d’aujourd’hui, peuvent se plonger dans une France défunte, animée par des rites et des règles de convivialité et d’accueil qui nous sont aujourd’hui parfaitement étrangers. Perrault filme notamment le partage d’un rituel paysan ancestral, la tuerie du cochon, pendant laquelle français et québécois s’étonnent mutuellement de leurs différentes manières de procéder.

Une critique, si longue soit-elle, ne pourrait venir à bout de la variété et de la richesse que propose ce film. Après trois paragraphes, j’ai à peine parlé d’un dixième de ce que Le règne du jour nous donne à voir. Le film de Perrault, c’est également le portrait d’un vieux couple, d’une vieille histoire d’amour, c’est aussi le rapport des hommes aux animaux, le souvenir et l’empreinte de la guerre, la diffuse conscience de classe, et, partout, à chaque instant, la chaleur humaine et la malice.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 715 fois
19 apprécient

gallu a ajouté ce documentaire à 3 listes Le Règne du jour

Autres actions de gallu Le Règne du jour