Ce troisième dessin animé Astérix est souvent reconnu comme le meilleur, je le confirme, et ce pour plusieurs raisons, la première étant que ce n'est pas l'adaptation d'un album existant, les créateurs Goscinny et Uderzo ont imaginé un scénario original sur lequel ils ont eu toute liberté de broder sans être contraints de respecter une histoire déjà parue. De plus, ils ont crée pour l'occasion les Studios Idéfix qui allaient être une belle aventure (et dont le logo voyait le petit chien aboyer en imitant le lion de la MGM). Les auteurs ont aussi réuni une équipe d'animation entièrement française, avec la collaboration de Henri Gruel, spécialiste de l'animation en France à l'époque, qui a été responsable surtout de la direction artistique et des effets sonores. Quant au casting vocal, il regroupe les voix qu'on avait l'habitude d'entendre dans les animés des années 70 : Jean Martinelli pour la voix grave de César, Henri Virlojeux pour Panoramix, Pierre Tornade, Gérard Hernandez, Micheline Dax, et bien sûr Jacques Morel et Roger Carel pour nos héros.
Les épreuves sont inégales, certaines comme Cylindrix le Germain, le vénérable du sommet, la cuisine de Mannekenpix ou le mage égyptien Iris sont très drôles, d'autres comme battre à la course le Grec Mérinos, ou le lancer du javelot sont banales, même l'île des plaisirs ne m'a jamais trop convaincu, j'aime beaucoup quand Astérix déstabilise le mage Iris ("Comment faites-vous ça ? le coup des yeux"..."Vous pouvez en allumer un à la fois ?"). Le ton emploie un humour très goscinnien, et ça se reconnait particulièrement dans ce qui reste comme la séquence la plus mémorable du film, et aussi la plus drôle parce que tellement juste, celle de "la maison qui rend fou", où la satire des administrations est poussée très loin... ce laissez-passer A-38, quel grand moment ! quelle séquence de génie, car on a tous vécu ce genre de mésaventure dans une administration, et Astérix malin, les prend à leur propre jeu, avec leurs propres armes. C'est anthologique.
Au niveau de l'animation, c'est pas mal, mais j'ai remarqué certains dessins qui par endroits ne sont pas très esthétiques ; l'essentiel est quand même d'un bon niveau de qualité pour cet animé devenu culte.

Les Douze Travaux d'Astérix
Ugly
8

Le laissez-passer A-38

Ce troisième dessin animé Astérix est souvent reconnu comme le meilleur, je le confirme, et ce pour plusieurs raisons, la première étant que ce n'est pas l'adaptation d'un album existant, les...

il y a 4 ans

78 j'aime

65

Les Douze Travaux d'Astérix
Karrie
8

"Brutus, range ce couteau, tu vas finir par blesser quelqu'un !"

Y a des images, gamin, qui vous reste gravées dans le crâne même si vous ne savez plus très bien à quoi elles correspondent. Astérix et Obélix se retrouvant à la station de métro Alésia (GROS fou...

il y a 10 ans

49 j'aime

10

Les Douze Travaux d'Astérix
Jackal
8

Ces types-là sont pas humains

Jules César a une nouvelle idée pour enfin asservir le village irréductible gaulois : il leur propose un défi basé sur le même principe que les 12 tâches confiées à Héraklès (ou Travaux d'Hercule si...

il y a 11 ans

40 j'aime

11

Mourir peut attendre
Ugly
5

Au fond, ce n'est qu'un numéro

Le voila enfin ce dernier Bond de Craig ! Après s'être fait attendre plus d'un an pour cause de covid, sans cesse repoussé, mon attente était énorme, il fallait que cet arc Dan Craig finisse en...

il y a 1 an

112 j'aime

158

Gladiator
Ugly
9
Gladiator

La Rome antique ressuscitée avec brio

On croyait le péplum enterré et désuet, voici l'éblouissante preuve du contraire avec un Ridley Scott inspiré qui renouvelle un genre ayant eu de beaux jours à Hollywood dans le passé. Il utilise les...

il y a 6 ans

89 j'aime

31

Le Bon, la Brute et le Truand
Ugly
10

Blondin, Tuco, Sentenza : le trio magique

Grand fan de westerns, j'aime autant le western US et le western spaghetti de Sergio Leone surtout, et celui-ci me tient particulièrement à coeur. Dernier opus de la trilogie des "dollars", c'est...

il y a 6 ans

81 j'aime

59