L'inconstance Vagabonde

Avis sur Les Étoiles vagabondes

Avatar Tapyr
Critique publiée par le

Je suis un grand fan de Nekfeu, depuis 1995 en passant par ses deux premiers albums, c'est un euphémisme de dire que j'attendais ce film qui nous a été vendu comme intimiste et révélateur .

Ce film est graphiquement beau, beaucoup de prises sont assez jolies et permettent de voir les différents paysages que le rappeur a traversé pour sortir son album.

Il y a cependant des tares majeures qui ont gâché ce film.
Premièrement, une inconstance thématique.
Le début du film nous montre un Nekfeu déprimé, "devant 80 000 personnes et je ne me suis jamais senti aussi seul" et victime du syndrome de la page blanche. Le film nous propose donc ce à quoi on s'attendait : un rappeur qui se cherche, tiraillé entre ses obligations et ses envies, regrettant plus ou moins sa célébrité et le fait d'être devenu un personnage public. La première partie est donc intéressante, bien que Ken soit quelque peu agaçant j'ai trouvé intéressant de montrer le côté sombre des idoles.
C'est intéressant mais parfois trop survolé malheureusement, un exemple m'a marqué : il s'agit du moment où le beatmaker reproche à Nekfeu d'avoir passé une journée seul sans les prévenir à Tokyo. J'aurai trouvé cela plus intéressant de montrer cette journée seul avec le rappeur plutôt que de seulement l'évoquer.

Malheureusement arrive le voyage au Japon, et la fin d'un vrai propos : la seconde moitié du film est d'un ennuie et d'une banalité mortelle. On voit Nekfeu s'amuser avec des jolies japonaises, avec ses potes, les voir partir à LA, s'amuser à la Nouvelle Orléans. Cette seconde partie rappelle plus des teenage movies qu'autre chose.
Seconde partie un peu bâtarde puisque s'agglomèrent à cette ambiance "vacances" des instants presque moralisateurs sur la misère et ensuite sur l'immigration.
Ce ne sont pas les propos qui dérangent, mais la superficialité et la banalité avec lesquels ils sont abordés, en plus de n'être pas vraiment appropriés dans l'ensemble du film. En bref, j'ai trouvé que ces instants auraient mérité une réflexion plus approfondie et surtout auraient du être amenés, pour moi ils n'étaient dans ce film ni intéressants ni pertinents par rapport au thème principal.

Second problème, un rythme assez mal maîtrisé et surtout et un flou sur le genre de film que l'on est en train de regarder. Est-ce un film biographique ? Un pur documentaire ? Je suis resté dans le flou pendant l'intégralité du film. Après vérification, le film a été réalisé comme un documentaire et sur le moment, mais le problème reste le même : on s'ennuie, et le film n'a ni les qualités d'un documentaire ni celle d'un film. On voit qu'il y a eu un travail de mise en scène et de post-production qui, je trouve n'apporte pas grand chose outre de le rendre beaucoup moins sincère et plus hermétique. Le choix d'avoir préféré souvent des travellings ou des plans fixes à la place d'une simple caméra portée ou à l'épaule confirme ce problème : cela casse l'intimité promise par le film et c'est grandement dommage. Quant au rythme, certains passages sont longs et pas très intéressants.

Il est toutefois intéressant de voir la genèse de l'album , et le film reste intéressant à regarder mais il souffre selon moi de défauts trop importants pour s'inscrire comme un film marquant, encore plus quand on le compare à d'autres films qui abordent la conception d'un album, "Comment c'est Loin", entre autre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2383 fois
14 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Tapyr Les Étoiles vagabondes