Advertisement

Les Fragments d'Antonin

Avis sur Les Fragments d'Antonin

Avatar apolineaire
Critique publiée par le

Petit chapelet de souffrances, variées dans leurs teintes et leur profondeur mais toutes affreuses, voilà ce qu’est Antonin, instituteur devenu par la grâce des nations un tueur à la ville et à la campagne.

Si le film manque parfois de subtilité, sa modestie et sa manière très douce de caresser le sujet de la névrose rendent l’œuvre à son tour plus diaprée, plus riche et plus touchante.

Les maladresses qui restent sont alors comme recouvertes par l’espèce de voile pudique que le film tient à mettre sur la souffrance, sans la diminuer mais sans l’idolâtrer non plus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 20 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de apolineaire Les Fragments d'Antonin