👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Bouli Lanners, décidément, filme les paysages de la Belgique comme jamais. Donc, au niveau visuel, il y a beaucoup de moments intéressants. Ses jeunes comédiens sont très bien également. Mais le cinéma à tendance sociale, ce n'est vraiment pas mon truc... Je veux qu'on me fasse voir d'autres choses.
poneuil
6
Écrit par

il y a 9 ans

Les Géants
takeshi29
8
Les Géants

Et si "Stand by me" était belge ?

Ce qui frappe avant tout chez Bouli Lanners, c'est sa profonde générosité et la manière évidente dont celle-ci rejaillit sur son cinéma. Son évocation de l'adolescence déborde ainsi de tendresse,...

Lire la critique

il y a 10 ans

23 j'aime

12

Les Géants
Sergent_Pepper
8
Les Géants

Banned by me.

Il fallait bien que Bouli Lanners s’attaque à l’enfance : dans sa quête permanente d’authenticité chez les êtres abîmés par un monde qui les dévore, aller chercher du côté de la jeunesse tombe sous...

Lire la critique

il y a 5 ans

23 j'aime

4

Les Géants
-IgoR-
8
Les Géants

L'été dernier

On nous mâche le travail. Depuis une décennie au bas mot, le cinéma nous prend pour des légumes, des disques durs tout justes bons à engranger informations et idées préconçues, prémâchées,...

Lire la critique

il y a 8 ans

21 j'aime

8

The Master
poneuil
4
The Master

Nébuleux

Malgré de bons acteurs et un sujet intéressant - les premiers pas d'une organisation sectaire - on s'ennuie fermement car ce récit n'a ni queue ni tête. Décevant par rapport à There will be blood.

Lire la critique

il y a 8 ans

1 j'aime

Mon pire cauchemar
poneuil
7

Critique de Mon pire cauchemar par poneuil

Au départ, j'ai craint que Poelvoorde ne cabotine tout au long du film. C'était oublier un peu vite qu'Anne Fontaine est une cinéaste sensible. Dire que le film est sans surprise n'est pas tout à...

Lire la critique

il y a 8 ans

1 j'aime

Bons baisers de Bruges
poneuil
9

Citytrip déglingué

Excellent film dont on ressent tout le "non-sens" britannique. L'histoire pourra décontenancer les spectateurs qui aiment les récits logiques et conventionnels mais pour les autres, les personnages...

Lire la critique

il y a 9 ans

1 j'aime