L'Amour plus forte que la zombification

Avis sur Les Morts-vivants

Avatar Ragnarök
Critique publiée par le

White Zombie est le tout premier film de l'histoire avec des zombies.
1932 et déjà des créatures assoiffées de sang ? Non, les mangeurs de chair de Romero sont encore bien loin. Ici ma créature favorite n'est qu'une personne amorphe. Son regard est vide, ses pas sont lents, et elle ne fait qu'obéir. Rien de terrifiant. C'est le véritable zombie tel qu'il est décrit dans la culture haïtienne qui est mis en scène : un être privé de conscience suite à un sortilège vaudou.
L'histoire se déroule d'ailleurs à Haïti et met en scène un désir infaisable mêlé à de la sorcellerie. La créature n'est pas encore le centre du récit et ne sert qu'à renforcer l'aspect mélodrame du film.

J'ai trouvé le film un poil nanardesque, surtout pour le jeu des acteurs secondaires mais aussi pour un bruitage d'oiseau semblable à une femme en pleine accouchement. M'enfin, il y a Bela Lugosi en pleine forme avec toutes ces mimiques habituelles.

Tourné en quelques jours seulement, doté d'un budget ridicule, White Zombie dégage tout de même un charme, quelque chose d'onirique, voir même une aura de nostalgie.
Intéressant à voir pour sa valeur historique et son côté rétro, mais rien de transcendant cependant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 360 fois
5 apprécient

Autres actions de Ragnarök Les Morts-vivants