Ala... vache !!!

Avis sur Les Nouvelles Aventures d'Aladin

Avatar Hunter_Arrow
Critique publiée par le

"Qu'est ce que j'entends Hunter espèce de malhonnête ? Il parait que tu as des propos intolérables où il n'y a pas de de tolérance vis à vis d'Aladin ? Tu ne sais donc pas que c'est pas bien de critiquer un film sans l'avoir vu... que c'est mal ?! On ne doit pas faire de jugement hâtifs, c'est mal. Juger un film à la tête de son acteur principal c'est mal.. sur la couleur de son affiche, ses origines sociales ou sa nationalité c'est mal !". C'est afin de répondre à cette critique à laquelle je pouvais m'attendre lorsque j'évoquais avec dédain le long métrage de Arthur Benzaquen, que je me suis enfin décidé à m'infliger ce dernier... J'aurais envie de dire, merci le piratage mais là franchement vu le moment que je viens de passer... non.

Alors malheureusement, comme je pouvais m'y attendre, Les Nouvelles Aventures d'Aladin est prodigieusement mauvais. En revanche, dans tout cet amas d'aléatoire, quelques éléments font mouches... en tout cas deux vannes ont fonctionné et c'est déjà pas mal vu ce que j'en attendais. Après ne soyons pas trop sévère ou en tout cas concédons quelques crachats sur l'ambulance en feu. Déjà premier lieu la réalisation, si elle n'est pas à proprement parler bonne, a au moins le mérite d'être propre. Comment ça ce que je viens d'écrire est contradictoire ? Ah oui peut être es tu en plein désarroi, toi jeune éphèbe pour qui avoir une réalisation correcte équivaut à en avoir une bonne. Et bien sache que non, ce n'est pas pareil. Une réalisation correct c'est quelque chose de bien shooté, avec une photo soignée, des cadres mettant en valeur l'esthétique globale du film... En gros une pub pour une voiture, ça a une réalisation propre ou correcte. Par contre, dans le cadre d'un film, une bonne réalisation c'est ce qui te permet de transcender ton sujet au delà du simple étalage des images. Dans le cadre d'une comédie, c'est ce qui va permettre de renforcer la dynamique comique, la mise en valeur des situations et des acteurs. Et là si vous voulez des exemples de bonnes réalisations dans le cadre de comédies, allez donc voir chez Edgar Wright. Mais attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : en soi ce n'est pas un défaut de ne pas avoir une réalisation transcendant ton sujet... en particulier dans la comédie... Déjà si ta réalisation crédibilise l'ensemble, c'est déjà bien.

Ensuite autre bon point, et ce sera le dernier : le concept de narration à la Princess Bride (ndlr : tiens voici un exemple de film à la réalisation propre mais pas nécessairement bonne dans le sens transcendant l’œuvre, et pourtant c'est un putain de bon film). D'avance je dois le reconnaitre, j'aime beaucoup ce type de narration. Pour peu que les gens à l'écriture ne soient pas des manches, cela peut permettre des petites folies assez intéressantes et de base cela impose un recul sur le récit qui peut nous permettre de nous amuser davantage avec ce dernier. Et l'idée est dans Aladin par moment ! Pour tout ce que ça a pu déplaire à InthePanda (pour info, j'aime beaucoup ce que fait ce gars et ses Unknown Movies sont géniaux), le moment où les gamins interrompent l'histoire de Sam (Kev Adams) et modifie le destin d'un personnage à coup d'excuse vaseuse de Docteur qui est là comme de par hasard... bah c'est surement l'un des seuls qui m'a fait sourire car il est traité comme le rebondissement de situation débile qu'il est. Alors certes cela rend les enjeux inconsistants... mais ce n'est pas comme si ces derniers étaient de base intéressants. Finalement devant la vacuité de l'ensemble, le comique de non sens était surement la seule chose qui pouvait permettre à ce Aladin d'être moins pire. Mais comme le dit le proverbe, on peut ne pas se prendre au sérieux, mais il faut le faire sérieusement et là vient le soucis du film.

Parce que oui, en enlevant tout ce qui peut être sous-jacent et malsain... sans chercher des éléments à débat, le vrai problème de ce Aladin c'est celui ci : ce film est chiant. Là je ne parle pas de l'humour peu drôle, car c'est une notion subjective et sans doute que voir un mec grimper une corde avec une flute dans le fondement, ça vous fait taper le cul par terre. Tant mieux pour vous. Mais le problème c'est que dans sa construction ce Aladin est un non film. Ce n'est qu'un enchainement de scènes empilant des sketchs sans réelles cohérences et liants. Jamais Arthur Benzaquen ne pense à insuffler du rythme dans la construction de son film, de build up autour de ses vannes... Rien c'est le niveau zéro de la comédie. Ça m'a fait penser à la série Péplum. C'est aussi vain et inepte. Qu'est ce que je me suis fait chier devant Aladin... A un point tels que j'ai usé de l'avance rapide plus que de raison, passant carrément un bon quart d'heure une fois arrivé à plus de la moitié du film. Même les quelques vannes pouvant me faire sourire (et il y en avait quand même parce que Jean Paul Rouve et Eric Judor); et bien même celles ci, ces oasis en plein désert, ne pouvaient réellement amoindrir le calvaire que c'était de supporter ces amas d'aléatoire, de mauvais goût et de chiant...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 153 fois
1 apprécie

Hunter_Arrow a ajouté ce film à 1 liste Les Nouvelles Aventures d'Aladin

Autres actions de Hunter_Arrow Les Nouvelles Aventures d'Aladin