Un poulpe très spatiale

Avis sur Life : Origine inconnue

Avatar Guillaume Oceane Conesa
Critique publiée par le

Depuis la cabane au fond de mon jardin, loin des hommes, je rêvasse dans la moiteur d' un été n' en finissant pas de grandir. Mon compagnon, un verre grand modèle, chargé en glace et menthe fraîche se laisse arroser à un rythme régulier d' un ingrédient secret et savoureux. C' est une façon, pour moi de me libérer peu à peu d' une tension ayant grandie au fil des jours de la semaine, le genre de tension vous donnant envie d' aller voir un "bon film" pour vous détendre... Alors chemin faisant, je fixe un ciel bleu et chaud, un beau ciel clair et bleu. Je l' observe, il ne bouge pas, immobile. Puis face à mon insistance, il se dévoile enfin et laisse apparaître sa proie qu' il caresse tout là-haut de son air pure. J' en avais pourtant vu des ciels, des fous, des chaotiques et mêmes d' autres, des ciels vides, des simples, des bleus... Mais jamais un phœnix nouveau ne m' étais apparu, aussi étincelant de pureté et d' alliages rares.
Des gens sont aux commandes de cette machine, il s' agit de la station spatiale internationale, tout brille et c' est le début du film.
Le groupe file à vive allure dans l' ISS en orbite basse autour de la Terre. Leurs mission est en cours quand on prend le train en marche, mais difficile de ne pas se sentir en confiance, ils paraissent tous sur-qualifiés et sur-entraînés, ils sont beaux et portent des combinaisons à 1 million de roubles. Tous sont chargés d' une fonction précise et doivent mener à bien leur mission, à savoir: **Intercepter une sonde de retour de la planète Mars.**
A bord de la sonde, des échantillons contenant, peut-être des preuves de vie extra-terrestre. La phrase résonne dans mon esprit. Vie extra-terrestre, moi qui pensais être seul au monde...

Sacré programme. Le genre de mission qu' on ne te propose pas quand tu bosses chez manpower..;)
Sortie extra-véhiculaires, perches télescopiques dernier-cri, numéro d' acrobate, tout y passe pour ramener le bébé à bord et lui donner la tété. Mais ce n' est qu' un début et parfois ont fait des gosses et on regrette.....

S' en suivent des expériences en tous genre, à base d' organisme uni-céllulaire et de glucose (Pas de menthe fraîche au programme..). Et comme pour réanimer un poulpe de l' espace, le bouche à bouche ne suffit pas, on vois un type actionner des vannes( Un peu au pif, on le sent bien hésiter et tâtonner..) histoire que la bête est sa bonne dose de came. Mais mise à part quelques hésitations, tout flotte, tout est léger, dans le vide de l' espace, les plans s' enchaînent avec fluidité, pas de temps mort, pas de plans morts. Tout frétille, tout n' est que grâce et majesté dans un climat bon-enfant façon colo de vacance old-school. Ca se passe dans l' espace. Bien sur quelques couics seront au programme et pas des moindres..Le poulpe à la dent dure et va le faire savoir.

Le reste du film se laisse regarder, c' est propre même si le scénario est hyper prévisible mais ça on s' y attendait..;), de plus, certaines séquences font très série B tout de même...
Pour finir, étant donner que le film est directement inspiré de la référence en la matière, je dirais que quand tu as vu "Alien" tu peux toujours hurler pour avoir mieux, mais personne ne t'entendra...

enter code here

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 119 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Guillaume Oceane Conesa Life : Origine inconnue