Old man Logan <3 <3 <3

Avis sur Logan

Avatar SuperTAZE
Critique publiée par le

Commençons, une fois n’est pas coutume, par le meilleur dans ce film : MONSIEUR Hugh Jackman. Enfin, 17 ans plus tard, il finit par concrétiser tout le potentiel qu’on lui décelait pour interpréter à la perfection le personnage de Wolverine. Après 6 films de X-men où son personnage émerge plus ou moins de la masse des autres. Après 2 films centrés sur Wolverine qui furent ratés dans les grandes largeurs. Sa première scène, dans un bouge canadien miteux, dans le 1er X-men était géniale. Son dernier film, d’un bout à l’autre, nous montre un Wolverine prodigieux, enfin égal à ce qu’il aurait dût être depuis le départ : sombre, violent, létal. Ce sont plus des petits coups de griffes gentillets, ce sont des orgies de destruction sanguinaires, les griffes font voler des membres, explosent des crânes & déchiquettent des cages thoraciques. Ce Wolverine n’est pas pour les enfants, mais il est magnifique. Ou plutôt devrais-je dire ce Logan.
Car l’épopée des X-men a touché à sa fin dans ce futur quasi post-apocalyptique où la mutation n’est plus qu’un brumeux souvenir. Avatar d’un monde qui n’existe plus vraiment, Logan n’est plus le fougueux & fringuant Wolverine qui sauve le monde (même à son corps défendant) en séduisant de belles supers-héroïnes. S’il est toujours ténébreux, c’est désormais un vieil homme brisé. Par les souvenirs, notamment de ses amis qu’il n’a pas sût ou pût sauver. Par la douleur, comble pour l’homme qui guérit de tout. Par le devoir, le dernier qu’il s’incombe, de devoir protéger un Xavier qui sombre dans la sénilité. Hanté par ses cauchemars, paralysé par ses turpitudes, Logan est plus ténébreux que jamais, & Hugh Jackman incarne parfaitement toutes les facettes de ce personnage iconique.

A ses côtés, Patrick Stewart a lui aussi embarqué pour une dernière aventure dans le corps brisé de Charles Xavier. Là aussi, le temps des héroïques X-men a passé. Vieillard sénile ne contrôlant plus ses pouvoirs & ne se remémorant que des bribes de son passé, Xavier est une menace pour ceux qui l’entourent lorsque ses crises lui font court-circuiter tous les cerveaux du coin. Fini les fauteuils roulants high-tech & le manoir de multimilliardaire, Xavier campe dans un squat mexicain miteux, & se fait transbahuter de voitures déglinguées en brancards moisis. Décadence, au sein de laquelle l’excellentissime Patrick Stewart donne une grandeur certaine, digne des plus grandes tragédies.

Pour compléter ce duo d’hommes brisés, vient le personnage le plus contrastant qui soit : une enfant. Mutique. Dafne Keen campe une X-23 absolument parfaite. Un condensé de violence juvénile, OVNI qui ne saurait guère se comparer qu’à la légendaire Hit-Girl campée en 2010 par Chloë Grace Moretz. Je n’en dit pas plus pour ne pas spoiler, mais elle est parfaite d’un bout à l’autre.

Au-delà de ce formidable trio d’acteurs, il faut tout de même reconnaître que le film affiche quelques limites. Le reste du casting est au mieux anodin. Le scénario est convenu. Le choix de ne pas mettre de méchant en lumière pour ne pas voler la vedette aux états d’âmes de Logan entraîne, par moments, un désintérêt certain pour l’intrigue.

On pardonnera ces petites touches d’imperfection, en se consolant avec une photo magnifique & une bande-son splendide (ai-je déjà dit que j’aimais Johnny Cash ? ^^). Le tout au service d’un film volontiers iconique, cadre parfait pour dire adieu, après 17 années de bons & loyaux services, tant au Wolverine si bien incarné par Hugh Jackman qu’au Xavier si discrètement servi par Patrick Stewart.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 548 fois
4 apprécient

Autres actions de SuperTAZE Logan