OH MY FUCKING GOD....

Avis sur Love Exposure

Avatar Matt  Fox
Critique publiée par le

Oui faire une critique à 4h du mat s'apparente plus à une autodestruction mentale que récapituler un film en somme ! Mais vu que je suis fan de pas mal de films asiatiques, et que j'avais déjà entendu parler du fameux Love Exposure du génial réalisateur Sono Sion, mais je m'étais jamais dit que j'allais le voir comme ça ! Et puis je suis passé plusieurs fois sur SC et voyant les critiques dithyrambiques, je me suis dit qu'il fallait absolument que je le vois :
le résultat est tout simplement INCROYABLE !!!!!!!!!!!!!!
Comme je l'ai dit en haut de cette critique (d'ailleurs c'est mon titre ça tombe bien), c'est juste DU GRAND ART. UN MEGA CHEF D'OEUVRE DE LA MORT QUI TUE.

Mon cerveau à 4h du mat est en compote après une première vision, mais lorsqu'on le fini, on se dit : WAOW. Sono Sion aime son cinéma, il a tout sorti. Toute l'équipe a sorti tout ce qui pouvait sur ce film, et ça se voit. Le montage exceptionnel, qui réalise une prouesse en faisant passer ce film de 4h pour un vulgaire long- métrage de 2h, la réalisation hystérique, caméra à l'épaule avec de très beaux combats bien filmés mais aussi du brouillon pour augmenter la pression ou de beaux plans magnifiques dans la ville urbaine ou sur la plage, faisant une belle carte postale du japon. Certains scènes sont énormes et deviennent tout de suite cultes (les scènes de la plage ou de la poursuite dans la secte sont les sommets du film !!). Si l'univers cartoonesque ultra- référencé sur les mythes et légendes du Japon ressemble à première vue à un manga, l'histoire se complexifie pour donner un immense patchwork que Tarantino ou Vaughn n'aurait pas renié, un gros foutoir aussi passionnant, hilarant qu'effrayant et décapant, une ambiance unique entre thriller, film érotique, drame social sur un Japon qui ne sait plus où il va, teen- movie bien typée, film de ninjas complètement exagéré, etc.
Mais l'histoire reste, et c'est là où c'est vraiment fort, cohérente du début à la fin, avec des personnages superbement écrits et interprétés avec de belles performances, qui alterne de nombreux niveaux de lectures, paysages sublimes, tension macabre et explosive, embrasse de nombreuses thématiques et dénonce d'autres qu'on attendait pas comme les dysfonctionnements familiaux suites aux divorces ou le fanatisme religieux, le tout avec un humour noir ravageur qui fait mouche à chaque fois.

C'est sans aucun doute un énorme choc pour moi, mais aussi le film le plus DINGUE et le plus FOU que j'ai vu depuis très longtemps, un chef d'oeuvre hybride complètement sous cocaïne avec des situations complètement loufoques mais qui reste fluide, voire intemporel puisque depuis sa sortie il n'a pas vraiment vieilli. Sans ajouter que tout reste parfait : les seconds rôles juste excellents, la musique super bien utilisée quand il faut, les jeux de lumière ou la photographie à couper le souffle, bref tout est aux petits soins du cinéaste!
Nihiliste ou très provoc', Love Exposure est une vraie ode à l’érection, au sexe brut et dur, à l'amour destructeur entre 2 personnes, aux liens familiaux, mais aussi l'acceptation de soi, ou à d'autres trucs complètement barges qu'on ne voit que dans ce film.

Unique et grandiose, Love Exposure est un méga OVNI (pour ma cinéphilie), un putain de chef d'oeuvre coloré, barge, sanglant et hallucinant, une oeuvre gigantesque magique qui attendait juste le réal et sa clique de fou furieux de personnages pour être mis en scène. Un pur régal, un film culte, et surtout consommez- le sans modération, il n'y a qu'au japon que vous verrez de tels films !

Que des pervers ces japonais ! :)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 341 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Matt Fox Love Exposure