"Certaines choses doivent rester stables !" (Pourquoi ?)

Avis sur Love Next Door

Avatar Gaby Aisthé
Critique publiée par le

Je me suis intéressée pour la première fois à Oranges pour la simple présence de Hugh Laurie. Un artiste qui ne me fait pas forcément un effet dingue, mais qui méritait selon moi sa chance. Et puis le résumé m'a bien accroché. Une comédie romantique avec une pointe de différence d'âge pour pimenter le tout. Alors pourquoi pas ?

Je ne m'attendais certes pas à un chef d'oeuvre, mais tout cela sentait bon le petit film agréable à regarder.

Et de fait, j'y ai pris un certain plaisir.
Bien entendu, rien de surprenant. La frangine prêtant sa voix pour la narration, personnage a priori discret et terne nous donnant sa vision des choses n'est pas vraiment originale mais a son utilité.
Le côté archétype des deux couples avant le grand Bang peut être jugé ridicule ou exagéré, mais a y regarder de plus près, on y aperçoit les travers de nombreuses familles et de notre société.

Le film explore donc plusieurs problématiques qui ne sont certes pas nouvelles, ni même spectaculaires, mais qui touchent notre quotidien.

Faut il absolument s'accrocher à "ce qui se fait" et à "ce qui à toujours été" pour vivre bien ? Le bonheur est il sacrifiable au nom de la morale et des habitudes ?

Clairement, les deux couples du départ ont des problèmes. Manque de communication, désintérêt mutuel, intérêt divergents... Les aléas de la vie ! Beaucoup de couples vivent ainsi sans se plaindre. La tranquillité, la simplicité, la fausse excuse des enfants, nombreux sont les couples qui vivent davantage en collocation qu'en amoureux. Peut on les blâmer ? C'est un choix après tout.

Mais lorsque l'on ouvre la porte, qu'on allume la lumière, certains sautent sur le hasard pour se libérer.
C'est alors que les complications commencent.
Les regards noirs, la rancoeur, la colère, la tristesse.
Mais qui, au final, est plus égoïste ? Celui qui brise les chaînes ou celui qui veut absolument les maintenir solidement fixées ? Attention, je ne prône pas le divorce, la trahison ou l'adultère.
Je remarque simplement, a l'instar du film, que seuls ceux qui prennent des risques, qui ne se contentent pas de vivre sans réel bonheur sont les premiers a être jugés.
Jugés par leur conjoint, par leurs proches, leurs enfants, leurs amis...

Cette thématique de l'adultère est certainement l'une des plus fréquemment traitée au cinéma, mais elle l'est de manière satisfaisante ici.
La colère, le rejet, l'injustice, la tristesse et la reconstruction qui suit sont abordés simplement mais efficacement.

Évidemment, les choses se compliquent davantage lorsque l'on considère le nouveau couple naissant. Certains crieront à l'inceste, à la pédophilie (je ne cautionne évidemment ni l'un ni l'autre). Ceux là oublient probablement qu'il fut un temps où ne pas se marier avant ses 20 ans était mal vu. Les standards de notre société ont changés, certes, mais doit on pour autant juger ceux qui ne s'y plient pas ? N'oublions pas non plus que la jeune jouvencelle n'est plus si jeune, n'est pas si inexpérimentée, et n'a pas pointé son nez dans le quartier depuis des années.

L'amour rend aveugle dit-on. Mais la société nous met aussi de sacrées oeillères. Une belle femme doit épouser un bel homme (s'il ne l'est pas, elle l'épouse surement pour son argent. À la rigueur pour son humour, mais cela reste douteux).
Il est préférable que les riches se marient entre eux, les blancs avec les blancs (noirs & noirs, hispano & hispanos etc.)
Les classes sociales, les genres doivent se respecter. On ne verrait pas un musicien métalleux avec une jeune fille sage. Ni même un intello avec une bimbo.

Mais l'amour peut parfois transcender ces questions de société. C'est bien lorsque tout rentre dans le moule, mais lorsque ce n'est pas le cas, doit on y renoncer ?
Si une relation peut nous offrir du bonheur, que ce soit pour la vie, ou simplement pour un an ou deux, doit on y renoncer face au regard de nos voisins ?

Une multitudes de problématiques donc, plutôt contemporaines faute d'être originales, et traitées avec une certaine intelligence qui laisse place à l'humour.

J'ai malheureusement vu le film en VF, donc je ne peux juger complètement la performance des acteurs, mais le couple nouvellement formé fait son effet.

La seule chose qui m'ait vraiment fait tiquer à vrai dire, c'est Tobby. Bordel mais qu'est ce qu'il fiche là ? Une simple excuse au début et à la fin du film, qui ne sert pas vraiment à grand chose.
On applaudira cependant le fait que les scénaristes n'aient pas sombré dans la facilité en créant d'autres couples de circonstance.

Le film perd cependant des points à cause de son final. Il est cependant agréable à regarder et meuble l'aprés midi de façon distrayante. Pas de grosse prise de tête, de jolies scènes, un humour souvent correct et une multitude de sujets de conversation pour l'après visionnage...

Pour celles et ceux qui n'ont pas vu le film, vous pouvez vous arrêter là si vous ne voulez pas être spoilés.

poiler mais pourquoi le couple ne peut il pas subsister ? Pourquoi conforter l'avis superficiel d'une Nina allant d'un homme à l'autre, instable et égoïste ? Pourquoi ne pas faire original et nous proposer un happy end, où le vieux épouse la jeune ? Pourquoi ne pas nous proposer l'idée que cela puisse être possible ? Pourquoi nous imposer le fait que cela ne peut pas marcher ?
Je m'étais posé la même question en regardant Petites confidences à ma psy (que j'avais nettement moins apprécié malgré mon amour pour Meryl Steep) et je pensais sincèrement que le film ne succomberait pas à cette tentation. Dommage...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 476 fois
1 apprécie · 2 n'apprécient pas

Gaby Aisthé a ajouté ce film à 4 listes Love Next Door

Autres actions de Gaby Aisthé Love Next Door