Film dangereux.

Avis sur Love & Secrets

Avatar Camille L.
Critique publiée par le

SPOILERS

J'aime beaucoup les films qui s'inspirent de faits réels parce que dès qu'ils sont terminés, je m'empresse toujours d'aller regarder sur internet pour essayer d'en savoir plus sur le pourquoi du comment, sur les personnages, sur la véritable histoire...

All Good Things, lui aussi, se présente comme un film inspiré de faits réels. Et, en tant que film, sans être affreusement nul ni un chef d'oeuvre, il faut reconnaître qu'il se laisse regarder. D'où les 4 points que je lui attribue.

Seulement cette fois, à la fin du film, je suis vraiment restée sciée (mauvais jeu de mot inside).
Ce film ne se contente pas de s'inspirer "très très librement" de faits réels, il est en fait une véritable oeuvre de manipulation du spectateur qui, au terme du film, ne peut être que convaincu de la culpabilité de Robert Durst (alias David Marks alias Ryan Gosling) dans la disparition, et probable mort, de sa femme.

Il existe deux principes fondamentaux dans un système judiciaire (occidental du moins) : la présomption d'innocence et le fait qu'on ne puisse pas être jugé deux fois pour un même crime/délit.
Robert Durst a été jugé, a été reconnu schizophrène/autiste (apparemment il y a un doute), et a été acquitté du meurtre de son voisin. On est parfaitement libre d'être sceptique vis à vis de cette sentence, j'avoue l'être d'ailleurs. Mais le fait est que la justice a été rendue et qu'il demeure toujours une possibilité que cet homme soit effectivement innocent du crime dont on l'a accusé.
Alors faire un film qui sous-entend, voire qui affirme clairement, que cet homme est indubitablement coupable de tout, je trouve ça grave.

Il doit y avoir des sortes de frontières entre la reconstitution historique, le fait de s'inspirer de faits réels, la fiction ou encore le journalisme d'investigation.. je ne sais pas trop, et je ne sais pas non plus où ces frontières se situeraient exactement. Mais à mon sens, ce film se donne une "fonction" qui ne devrait pas être la sienne, et délivre un message que je trouve dangereux...

EDIT : L'affaire a connu de nouveaux rebondissements, puisqu'en 2015 Robert Durst a "accidentellement" avoué les meurtres dont il était soupçonné et la saga judiciaire a repris en conséquence. Gardez juste à l'esprit que ces rebondissements ont eu lieu après la sortie du film, et après la rédaction de ma critique ;)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 14213 fois
32 apprécient · 4 n'apprécient pas

Autres actions de Camille L. Love & Secrets