"Je me souviens du guerrier de la route"

Avis sur Mad Max 2 : Le Défi

Avatar LynxBleu
Critique publiée par le

Je me souviens du sentiment d'extase que produisit sur l'ado que j'étais la première vision de ce film.

Je me souviens de sa violence sauvage. De sa vision prophétique d'un futur où survivre est un défi quotidien. De ses courses-poursuites en bolide mythiques. De son anti-héros badass (Mel, tu n'as jamais été meilleur qu'ici !). De ses barbares motorisés très méchants : le viol qui m'avait bien secoué à l'époque, les malheureux agonisants attachés sur des capots puis brûlés et crucifiés. De ses costumes, armes et bagnoles récupérés et bricolés illustrant le système D inhérent à un tel monde sans foi ni loi. De ses paysages dévastés eux aussi révélateurs terrifiants de ce qui nous attend peut-être demain. De son opposition très bien rendue entre civilisation et barbarie, humanité et sauvagerie, l'Homme et l'Animal...

Je me souviens aussi de la mise en scène de ce film. De son montage associant parfaitement les scènes et l'excellente musique épique. De sa galerie de persos superbement interprétés : le biker mohawk déjanté joué par Vernon Wells qui m'avait jadis impressionné par sa fureur et sa sauvagerie, le pilote de l'autogire revu dans Matrix Revolutions et Dark City, le p'tit gosse avec son boomerang, le Musclor masqué à la tête des pillards, la belle guerrière que j'aurais bien aimé voir finir avec Max... et même le brave et loyal toutou de Max ! Enfin, je me souviens de son scénar' simple mais sans fausse note, cohérent et infaillible (à cette exception près : ils se battent pour du pétrôle mais qu'en est-il de l'eau ? On est en plein désert donc où trouvent-ils à boire ?)...

Aujourd'hui quand je revois ce film, je me souviens de tout ça.

Alors effectivement d'un point de vue plus objectif, l'oeuvre a bien vieilli. Constat d'autant plus dur pour un tel genre dont le but est de proposer une vision plausible de nos lendemains pour nous faire réfléchir sur nos comportements d'aujourd'hui. Certes, les costumes de certains bad guys ont un coté cuir-cuir-moustache que le temps a tendance à accentuer et faire perdre en sérieux. Certes les progrès scientifiques accomplis depuis ont bien désamorcé cette peur d'une pénurie mondiale de carburant. Mais Mad Max 2 reste un film majeur, un chef d'oeuvre classique qui a marqué son temps et aura considérablement influencé le cinéma d'action futuriste (et même le cinéma tout court !), au point d'être tant de fois imité et plagié. Seul le futur gris et cannibale du traumatisant La Route a réussi à mes yeux l'exploit d'égaler un univers aussi impitoyable.

Longtemps membre de mon top 10, je le revois à l'occasion comme un plaisir coupable empreint de la nostalgie de l'impact qu'il eut sur moi à l'époque. Un des rares films pour lequel je voudrais remonter le temps pour en revivre mon premier visionnage.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 953 fois
29 apprécient · 1 n'apprécie pas

LynxBleu a ajouté ce film à 10 listes Mad Max 2 : Le Défi

Autres actions de LynxBleu Mad Max 2 : Le Défi