Toujours pas au Max

Avis sur Mad Max 2 : Le Défi

Avatar Glaucome Porte-pinces
Critique publiée par le

Mad Max 2 : The Road Warrior - George MILLER - AU (1981)

Dans le futur, les réserves de pétrole sont épuisées et la violence règne sur le monde. Max se porte aux secours d'une communauté de fuyards...

Le film explore les conséquences provoquée par les événements du premier épisode pour Max.

Se rapprochant bien plus de l'idée que je m'en faisais, on retrouve une ambiance post-apo très plaisante sur fond de désert australien.
Les tenues et environnements ont perdu en propreté et donc gagné en crédibilité.

Mieux filmé que le premier, le film est plus cohérent et moins lent.

Cependant, les ficelles sont souvent grosses et quelques soucis persistent : les ennemis ne sont pas du tout exploités, malgré leur potentiel évident. Le personnage de Max est toujours aussi teubé et n'a qu'une dizaine de lignes de dialogue sur le tout et c'est un peu maigre, je sais que Gibson ne respire pas l'intelligence mais quand même.
Même si l'intrigue est plus poussée, il faut reconnaître qu'il ne se passe pas grand chose non plus...

Les critiques ou en tous cas la communication autour du film en disent que c'est violent et dynamique, c'est pas vraiment un film à 100 à l'heure. Cependant, la scène de poursuite en camion est bien réalisée et amusante à voir.

Au final, encore un peu déçu par cette suite, même si les progrès et le contexte sont de plus en plus pertinents. Je pense être trop attaché et à l'ambiance que je m'étais imaginé et surtout je crois que je m'attendais trop à voir une adaptation d'Hokuto no Ken live...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 201 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Glaucome Porte-pinces Mad Max 2 : Le Défi