Un film facile à regarder, mais qui n'apporte rien, ni au cinéma, ni au spectateur

Avis sur Mais vous êtes fous

Avatar Romane Morillon
Critique publiée par le

Je suis allée voir Mais vous êtes fous, dans l’espoir d’y voir plus que le simple combat du couple uni malgré les épreuves, thème assez redondant, de multiples fois traité dans le cinéma français dramatique. J’aurais aimé y découvrir un traitement plus approfondi du rapport à la drogue, non pas comme drogue festive, ce que l’on retrouve dans de nombreux films, mais comme addiction, ce genre d’addiction où on la consomme seul, et où elle nous accompagne partout : au travail, chez des amis, au sein de l’environnement familial. Je ne demandais pas à en faire le sujet principal ; mais ça manque d’impact. Donc, une fois de plus une histoire de couple. Ça aurait pu tenir la route quand même. Sauf que j’ai eu cette impression que chacun des sujets était survolé : l’histoire des protagonistes, l’enquête sur l’empoisonnement, la difficulté de la mère à retrouver confiance en son mari. Il y avait vraiment un potentiel dans les thèmes évoqués. Une chose, qui a été faite en surface encore, c'est le développement des personnages en trois parties : le personnage du couple comme une entité qui se bat ensemble, le personnage de Roman comme père qui doit affronter son addiction, le personnage de Camille qui doit affronter, comprendre, et accepter (ou pas) l'addiction de Roman. Je sais, c'est mal dit, mais l'idée est là, et elle aurait pu vraiment donner du cachet au film, si ça n'avait pas été traité de façon superficielle. On ne se plonge réellement dans rien. Pas de pathos certes, on pourrait s’attendre à un film bouleversant. Finalement non. La réalisatrice a tellement voulu sortir du mélodrame, et rester dans une émotion contenue, qu’au final, il n’y a plus d’émotion. Au point qu’on ne parvient à n’éprouver d’empathie ou d’attachement pour aucun personnage. Même pour Roman, joué par Pio Marmaï, qui, bravo à lui, tient le film à bout de bras et demeure un acteur que j’affectionne.
En terme de réalisation, rien à dire : les plans sont propres, mais ils n’osent pas vraiment, il n’y a pas de prise de risques sur les lumières, cadrages, flous,... Pour un premier film, cela reste correct. Assez neutre, en fait. Tellement qu'on se retourne plus vers la critique du scénario, que vers celle de la réalisation.
La scène où Camille, la mère, rentre chez elle, paniquée de ne pas avoir de nouvelles de sa famille, et rongée par le manque de confiance, était belle, et bien amenée. Elle aurait dû être la dernière. Le film se finit par une conclusion inutile, où l’on constate simplement la séparation, et à nouveau, le manque de confiance de Camille envers Roman. Je n’arrive pas à comprendre cette volonté de mettre un épilogue inutile lorsque, parfois, couper le film de manière brutale, peut être un bon choix.

Bref, c’est un film facile à regarder ; mais qui n’apporte rien au cinéma, qui n’apporte rien au spectateur non plus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1003 fois
6 apprécient

Autres actions de Romane Morillon Mais vous êtes fous