👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Attention cette critique/analyse doit être lue après avoir vu le film.
Par où commencer? qu'est ce que je peux dire? Comment écrire une critique sans cantonner le film à une analyse simpliste? Parce que oui, avant toute chose, ce film n'est pas un film comme les autres: en effet, l'ambition de Milos Forman n'est pas de se conformer aux biopics classiques en produisant un "movie" facile sur Kaufman, mais de faire un film DE Andy Kaufman (on le voit très bien grâce à l'intro : c'est Andy qui présente son propre film.) comme si ce bon vieux Andy revenait sur terre et prenait les rennes du plateau de "man on the moon" et on le ressent très fort. En effet, juste en sortant d'une trame scénaristique caricaturisée la forme du biopic résonne alors terriblement bien avec son fond: ainsi ce film ne sera pas un "film business" comme Andy ne sera pas un "showman business" , l'oeuvre entière d'Andy kaufman comme l'oeuvre de Milos Forman seront art, ne seront pas limitées à ce que nous attendons d'eux, ces deux bonshommes se ficheront de l'opinion public, des grosses méchantes productions avec leurs restrictions, ils se batteront pour la liberté de l'artiste et de ses idées; Mais qu'est ce qu'un artiste?

Ici il est plus question de s'interroger sur la filmographie de Forman: en effet ce réalisateur à tenté a maintes reprise de répondre à la fameuse question de la création artistique et de l'artiste tel qu'il est présenté au cours de français, ou sur la télé, et de l'artiste tel qu'il est - ainsi dans "amadeus" on a à faire entre une démystification du personnage ( grâce à l'excellent choix de mettre en voix off son ennemi qui n'arrête pas d'affirmer à quel point mozart était un plouc con et enfantin )
et une mystification de son talent pour sa musique. mais alors comment l'artiste crée ? Là Milos à une réponse: par la différence- ainsi dans "amadeus" mozart se déplace dans l'espace, il explore, il se différencie de par sa volonté d'être différent: il ne veut pas rester dans sa place littéralement et littérairement, Kaufman bien sur aussi (le titre du film s'appelle man on the moon quand même ), lui il a une volonté de pousser toujours tout plus loin pas pour eux mais pour lui, et Milos l'a parfaitement compris. Kaufman cherche a perdre son spectateur et donc Forman aussi : entre le choix de reprendre les mêmes acteurs de "taxi" et le même catcheur, il crée la confusion, brouille les pistes, produit une incroyablissime mise en abime: nous, spectateur sommes perdus entre vérité et fake nous sommes victime d'un sketch Kaufmanien, merde... il nous a eu le bougre. Ce Andy va tellement loin qu'il commence à avoir de l'emprise sur la réalisation du film, il commence à le commander: en effet, Jim Carrey était Andy Kaufman devant et dehors du cadre, impossible à gérer pour Forman qui s'est laissé avoir par ses propres ambitions- ainsi la plus grande qualité du film est cette brillante mise en abime qui a surpassé tout le monde même Milos. Ainsi à la fin on est soulagé : Andy n'est pas mort il est juste retourné sur la lune.

Raphtur
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 2 ans

2 j'aime

Man on the Moon
OrangeApple
9

Le clown de la Maya

Tout biopic devrait donner l’envie de connaître, mais vraiment connaître le biopiqué, et l’impression concomitante de l’avoir toujours connu et aimé. Hélas, les biopiqueurs, peut-être transis devant...

Lire la critique

il y a 4 ans

43 j'aime

19

Man on the Moon
Docteur_Jivago
8

Que le Spectacle Commence

Lorsqu'il met en scène la vie d'Andy Kaufman, Miloš Forman va surtout s'intéresser à l'homme qui se cache derrière cet artiste atypique, la folie, l'aspect morbide, les doutes ou l'arrière de la...

Lire la critique

il y a plus d’un an

33 j'aime

4

Man on the Moon
Gizmopedia
10

Un film bien luné

Si je devais prendre un seul film avec mon idole de toujours Jim Carrey (et le Dieu des athées sait ô combien ça m'est difficile), ce serait Man on the Moon réalisé par Milos Forman. Pourquoi? Après...

Lire la critique

il y a 11 ans

27 j'aime

3

The Neon Demon
Raphtur
9

The Nicolas's demons

Dans la scène d'ouverture d'une brillante et millimétrée composition tout est déjà dit : l'exploitation de la beauté naturelle jusqu'au boutisme, pressé, sucer jusqu'à la moelle, par une industrie...

Lire la critique

il y a 2 ans

2 j'aime

Man on the Moon
Raphtur
8

JIM AND ANDY

Attention cette critique/analyse doit être lue après avoir vu le film. Par où commencer? qu'est ce que je peux dire? Comment écrire une critique sans cantonner le film à une analyse simpliste? Parce...

Lire la critique

il y a 2 ans

2 j'aime

Pusher
Raphtur
9
Pusher

Routine de la mafia danoise

Comment peut on faire pusher comme premier film ultra réaliste sur le milieu de la drogue à Copenhague et the neon démon comme dernier, sorte de film d'auteur puisant dans le goût des giallo et bien...

Lire la critique

il y a 2 ans

1 j'aime

3