L'idiotie en héritage

Avis sur Mensonges et trahisons

Avatar Red Arrow
Critique publiée par le

Le titre ne ment pas, "Mensonges et trahisons" est bien l'équivalent Netflix de tous ces petits téléfilms/thrillers insignifiants calibrés pour la cible ménagère et dont le but inavoué est clairement d'annihiler les dernières neurones en activité des spectateurs qui auraient le malheur de s'y aventurer.

Mais, attention, au contraire de la plupart de ses collègues, "Mensonges et trahisons" ne se contente pas d'être un simple produit de fast-food télévisuel lambda, non, il trouve aussi le moyen d'être un prototype battant les records de bêtise habituelle de ce genre de production indigente.
Pour masquer le néant de ce que son intrigue a à proposer, ce long-métrage signé Michael Scott (ça ne s'invente pas, le personnage du même nom dans "The Office" aurait vraiment pu pondre un truc pareil !) va tomber dans une surenchère de coups de théâtre d'une débilité rare, amenant carrément "Mensonges et trahisons" sur le terrain de la parodie involontaire. Ainsi, si le film part d'un postulat simple (une aide à domicile et son mari ayant des difficultés financières trouvent un magot chez un vieux et riche patient) dans un contexte louche surligné par des répliques beaucoup trop explicites pour être honnêtes, la suite se met à partir complètement en vrille en engluant ces personnages (tous profondément idiots) dans une série d'événements défiant les lois de la probabilité de manière exponentielle.

D'abord la découverte de 100 000 dollars, ensuite un héritage immobilier, puis un sac de diamants avec un vieux cadavre, puis un cadavre tout frais, puis...

Cette accumulation de péripéties invraisemblables aurait pu avoir comme valeur ajoutée de rendre "Mensonges et trahisons" un minimum divertissant mais c'est en réalité tout le contraire qui se produit en le faisant paraître réellement interminable pour une durée standard de 1h30. Pris au piège de sa propre bêtise, l'acte final fera surtout tomber le masque d'une intrigue conçue comme une baudruche gonflée artificiellement pour éclater sur la plus plate résolution de téléfilm grotesque.

On pensait que Netflix avait trouvé son maître étalon du genre avec le déjà très idiot "Obsession Secrète" sorti il y a quelques mois mais "Mensonges et trahisons" le coiffe au poteau et, vu les sommets de nullité atteints, il restera sans doute en haut du podium pendant un bon moment...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 773 fois
15 apprécient

Autres actions de Red Arrow Mensonges et trahisons