Avis sur

Mères et filles par MarieDmarais

Avatar MarieDmarais
Critique publiée par le

3 générations de femme se confondent :
- Louise, la grand-mère, que la soif d'indépendance asphyxie petit à petit, décide alors de tout plaquer pour exister enfin par elle-même,
- Martine, la mère, prototype de la femme libérée du joug de son mari comblant sans le savoir tous les souhaits de sa mère et
- Audrey, la petite-fille, qui, comme beaucoup de trentenaire des années 2000, est peut-être libérée mais complètement paumée.

Julie Lopes-Curval dépeint une réalité que les jeunes générations de femme ont tendance à oublier : leur émancipation n'a qu'une petite quarantaine d'années... et n'a pas été une chose aisée à obtenir ! Quoi de plus naturel aujourd'hui que la gent féminine ouvre son propre compte bancaire sans passer par l'autorité masculine et de le vider quand bon lui semble sans que l'homme de la maison en soit systématiquement averti ? Passer à l'acte à cette époque où le qu'en dira-t-on est une religion avait de quoi traumatiser une famille. Et ce, sur plusieurs générations. Le départ de Louise a entraîné un malêtre chez Martine. Son refus de comprendre les raisons de sa mère en fait une femme froide et distante envers sa fille, dans l'incapacité de lui exprimer ses sentiments, entrainant un malêtre chez Audrey... Une chaîne sans fin ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 432 fois
3 apprécient

Autres actions de MarieDmarais Mères et filles