Toi aussi, imagine ta fin

Avis sur Metallica : Through the Never

Avatar Knikov
Critique publiée par le

9 pour la musique
3 pour le film

Ca fera donc 6, pour ce Through the never, qui est clairement passé a coté de ses ambitions.

No spoil :
Lors de l'avant première Parisienne, Lars annonce qu'avant de faire le film, ils ont regardé beaucoup de concert/films, et qu'ils ne voulaient pas faire comme les autres, en ajoutant une dimension "fiction" dans le film.
Quel dommage que cette partie fiction ne represente meme pas 10% du film, et qu'elle ne mène nul part. Si rester dans la salle pendant le générique n'est pas une perte de temps, ca ne rattrapera malheureusement pas cette histoire, trop peu palpable.
Le montage ne rattrape rien. Trop peu d'imagination dans les plans et leurs enchainements. Les moments de fiction s'intercalent entre les chansons sur un shéma trop régulier. bof bof
Mais sinon, c'est un concert plutot cool.

Spoil :
Franchement, il ne manque pas grand chose pour en faire un film cool. Il aurait fallu faire avancer l'histoire plus régulièrement avec des plans de coupe pendant chaque chanson. L'histoire de Trip est trop survolée, trop élipsée. Aucune explication sur ce sac qu'il va chercher. Et le pire du pire, cette séquence de fin qui te fait espérer un twist final, mais non... Au contraire, elle entraine encore plus de frustration.

Alors je ne suis pas cinéaste, mais voila ce que je propose :
Une fois le sac ramené sur scène, Metallica arrive, ouvre le sac (on ne voit toujours pas ce qu'il y a dedans, il faut entretenir le mystère), et commence a jouer Orion, pendant le générique. Et la, par magie/technologie (on s'en fou en faite), le fantôme/hologramme de Cliff Burton apparait (provenant clairement du sac), et joue cette dernière chanson avec eux. Hommage, fan service. On ne demandait que ca :).

Et vous ? vous avez une fin a proposer ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4721 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Knikov Metallica : Through the Never