Avis sur

Micmacs à tire-larigot par Merolas

Avatar Merolas
Critique publiée par le

Ce film. Si vous chercher un jour un moyen de faire frire votre cerveau pour une quelconque expérience étrange et perturbante, allez louez (ou piratez je m'en fous) ce film. Je me suis surpris à essayer de tout simplement mettre mon cerveau sur "off" pendant son visionnage.

Je ne commencerais pas cette critique par dire que ce film est un pure produit français mais bon c'est le cas. Sous la couverture d'un drame psycho-social sur une pauvre âme réduite à mendier dû à un dégât collatéral causé par un méchant riche (vilain riche oui vilain !), ce film est faussement intelligent.
Déjà on ne comprends absolument pas l'époque du déroulement de l'histoire, car tantôt on voit une télévision, tantôt on voit de vieilles technologies des années 80, parfois on voit un paris du XIXème siècle... On dirait une sorte de reconversion de Paris dans un univers Steampunk et voilà le réel problème de cet étron.

Bah oui c'est pas parce que vous prenez un grain d'image rétro "à la 300" que votre film est magnifique. C'est pas parce que vous situez tout ça dans un univers steampunk que votre film c'est Watchmen. C'est pas parce que un personnage balance des trucs culturels de temps en temps que votre film est intelligent.
Oui ce film est une sorte de mix des bonnes idées d'autres films, ce qui ne rend pas le résultat brillant.

Bon passons le sujet du casting parce qu'à part un André Dussollier pas à son meilleur niveau, le meilleur acteur se trouve être Dany Boon. Autant dire que ça vole pas plus haut que le nombre d'entrées au cinéma.

Mais il se trouve que le film possède une qualité. Son scénario. Car en effet c'est dans cet univers pseudotragico-dramatique que vont s'affronter des idéaux tout aussi intéressants que développés. D'un côté l'homme déchu de ses droits humains primordiaux, sans argent et obligé de travailler dur et avec ardeur pour redevenir visible aux yeux du monde. Et de l'autre un homme riche à la personnalité complexe étant devenu marchand d'arme par un triste concours de circonstances et étant psychologiquement dégoûté de son propre Être. Non je déconne bien sûr ce scénario est complètement naze et ne mérite même pas le nom de "scénario". Oui c'est les méchants riches marchands d'armes contre les gentils pauvres luttant pour avoir de l'argent. Et pour vous empêcher de visionner le machin j'annonce qu'à la fin les pauvres gagnent. Oui je suis cruel car cette chute de film était tout à fait hors du commun.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 503 fois
2 apprécient

Merolas a ajouté ce film à 1 liste Micmacs à tire-larigot

  • Films
    Illustration Bon gros nanard

    Bon gros nanard

    Avec : Projet X, Camping, Les Bronzés 3 - Amis pour la vie, Camping 2,

Autres actions de Merolas Micmacs à tire-larigot