La beauté de l'insoutenable 耐え難いビューティ ( Taegatai byūti )

Avis sur Midori

Avatar Vilain Coco
Critique publiée par le

Midori peut se traduire comme la couleur verte ( bleue ) en japonais, et le vert est une couleur à la symbolique hautement contradictoire, à la fois symbole d'espoir mais aussi de malheur, il représente très bien la destinée de notre jeune héroïne qui va vivre une véritable descente aux enfers parsemée de lueurs d'espoirs mais qui s'estomperons bien vite.
Vivant dans un monde corrompu, elle semble personnifié l'innocence dans la putréfaction d'un monde voué à son autodestruction.

Les différentes estampes qui traversent le film évoquent différents arts, que sont les peintures de monstres humanoïdes ( Yōkai ), les affiches de propagande japonaise, de très discrètes sculptures, et enfin, évidemment, le style propre à Maruo Suehiro, l'auteur du manga originelle. Cela donne un véritable panorama culturel du Japon.

Une chose frappe avec ce film, c'est la pureté du dessin qui nous dévoile pourtant des scènes atroces d'une crudité et d'une violence plutôt rare pour un film d'animation, fût t' il prédestinée à un public adulte.
L'art semble alors prendre le pas sur l'intolérable, car l'esthétique et la poésie apporte la nuance aux nombreuses scènes malsaines du film.

Enfin le film dénonce une époque douloureuse pour le Japon, la misère humaine touche tout le monde et corrompt les esprits et les mœurs.

Le bonheur arrivera un court instant pour Midori, éphémère comme la vie de l'insecte, mais son destin la voue à se perdre dans un cauchemar finalement vierge, éternel et infini.

Un des films les plus mélancoliques que j'ai pu voir jusqu'à présent et dont le final m'a littéralement laissé sans voix.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 830 fois
7 apprécient

Vilain Coco a ajouté ce moyen-métrage d'animation à 2 listes Midori

Autres actions de Vilain Coco Midori