Mauvaise alchimie

Avis sur Möbius

Avatar Silent-heal
Critique publiée par le

Mon dernier film avec Dujardin reste et restera "The Artist", ce dernier vu peu de temps après sa sortie, je ne me doutais pas franchement du parcours qu'il allait mener... Intrigué de voir se que donne "l'après Oscar" je me suis donc rendu voir Möbius. Déjà le scénariste n'a fait que des petits films sans prétentions (certains dignes du nanard même...), non il faut plus se confier au réalisateurs qui ont déjà bossés sur de plus grands projets comme Populaire ou Radiostars. Mais l'union de bons réals et d'un beau couple à l'écran suffit-il ?

L'histoire est un chassé croisé entre Grégory Lioubov (Dujardin), officier du FSB (services secrets russes) et Alice (Cécile de France), chacun destiné à faire tomber un grand homme d'affaire (Tim Roth) jusqu'à ce que Alice soit approchée par la CIA afin de mener un double jeu pour "contrôler" l'enquête du FSB sans savoir que l'amant qu'elle a rencontré il y a peu n'est autre que Lioubov lui-même.
Et parti de là s'en suit une romance compliquée entre celui qui couche avec son contact et ce même contact qui couche avec celui qu'elle prévoit de faire tomber sans le savoir. L'histoire est compliquée, peut-être trop même, je n'ai jamais aimé les histoires de mafia, CIA et compagnie et ce n'est pas Möbius qui va me faire changer d'avis : le déroulement du scénario est mal maîtrisé, tout n'est que longueurs destinées à nous faire émouvoir au clap de fin. Trop long, scènes de sexe ridicules et encore une fois trop longues, interrogations qui nous laisse un aspect assez brouillon... Bref trop de trop tue le trop (Best phrase ever).

En revanche niveau mise en scène, je dis chapeau, la plupart des plans et bruitages sont vraiment bons même si certains de ces mêmes plans font vraiment tâches (je reviens encore aux scènes de sexe, beaucoup trop accentuées sur l'idée "c'est triste il vont se détruire tout les deux"). Reste la scène de la soirée à l'Apocalypse et au Destiny, rudement bien menée comme un "suis moi je te fuis, fuis moi je te suis" entre deux âmes à la dérive.

Jeu d'acteur ? Impeccable voyons. Dujardin brille par son interprétation et Cécile de France l'accompagne à merveille. On retiendra aussi Tim Roth, impeccable et passant du petit au grand écran comme s'il changeait simplement de chemise dans un rôle à l'opposé de "Lie To Me". Reste les personnages secondaires, sujets à "quelques notes d'humour" dont l'utilité équivaut à celle du... De l'outil d'un pape.

On récap' ?
+ Scénario de base intéressant, fusion romantique-mafia sur fond de fatalité
+ Jeu d'acteur sans fautes !
+ Un couple qui crève l'écran

- Scènes ridicules
- Longueurs abominables
- Personnages secondaires qui semblent ne servir qu'à sublimer Dujardin et Cécile de France

Au moins la fin est réussie. Mais mon dieu que le sujet est mal traité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 413 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Silent-heal Möbius