👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Le jour des obsèques du célèbre écrivain Victor Adelman, un journaliste interviewe sa veuve Sarah, dans le but d'écrire un livre sur elle. Elle va raconter l'histoire de son couple depuis ses débuts dans les années 70. On perçoit aussi l'histoire à travers les yeux de Victor, notamment lorsqu'il est chez son psychanalyste.

Nicolas Bedos nous offre un film plein d'énergie, ne faisant pas toujours dans la dentelle, mais drôle, aussi triste, avec des personnages hauts en couleur, et des dialogues souvent en forme de joutes verbales.

Sa façon de raconter l'histoire d'un couple sur des dizaines d'années est percutante.

Le résultat est un film que j'ai trouvé plutôt original, très vivant, bien joué.

AnneM
7
Écrit par

il y a 5 ans

Monsieur & Madame Adelman
6nezfil
8

Biopic cruel de l'amour

C'est qui, Nicolas Bedos ? Un trublion, visiblement, bobo de gauche exaspérant ou et/ou bouffon de la démocratie. En 2013, un sondage le faisait apparaître à la quatorzième place "des personnalités...

Lire la critique

il y a 5 ans

40 j'aime

2

Monsieur & Madame Adelman
Larsen
3

Lourds truly

Je mentirais si je disais que je ne l'avais pas au moins un peu senti venir : la bande-annonce m'avait mis sur mes gardes, par son ton provoc' un peu forcé et son rythme effréné, mais enfin il se...

Lire la critique

il y a 5 ans

24 j'aime

3

Monsieur & Madame Adelman
Plume231
6

Nous vieillirons ensemble !

Bon, à part une vision dégoûtante dont je me serais bien passé au début et qu'on reverra brièvement apparaître vers la fin, je n'ai pas éprouvé de déplaisir à suivre ce premier film de Nicolas Bedos...

Lire la critique

il y a 10 mois

23 j'aime

6

Lands of Murders
AnneM
7

Critique de Lands of Murders par AnneM

De « La Isla Minima » projeté en salles en juillet 2015, j’ai retenu l’atmosphère sombre, les paysages aériens, la musique envoûtante, les tensions liées au contexte post-franquiste et la noirceur de...

Lire la critique

il y a 2 ans

7 j'aime

À mon âge je me cache encore pour fumer
AnneM
10

L'humour comme politesse du désespoir

Alger en 1996, en pleine explosion de violences et extension de l'islamisme. Samia et Fatima travaillent dans un hamman. Ce jour-là, alors qu'elles reçoivent les habituées, Mereim, tombée enceinte...

Lire la critique

il y a 5 ans

7 j'aime

L'Ami : François d'Assise et ses frères
AnneM
6

Ambiance médiévale réussie, superficialité du débat théologico-polique

Début du XIIIème siècle. François et sa fraternité veulent fonder un ordre, mais la règle qu'ils proposent ne convient pas au Pape. Leur fraternité, tolérée, n'est pas officialisée. Les projecteurs...

Lire la critique

il y a 5 ans

7 j'aime

3