L'homme qui murmurait à l'oreille de sa maison

Avis sur Monster House

Avatar James-Betaman
Critique publiée par le

Ce film m'a fait peur... Sans déconné, quand il est sorti, j'avais sept ans, et j'étais allé le voir au cinéma en famille. Et bordel, que j'ai flippé. Et pourtant, c'était pas le premier film qui fait « peur » que j'avais vu, j'avais déjà grandis avec des trucs comme Critters 2 ou La Momie, alors bon, un p'tit film d'animation produit par Spielberg et Zemeckis, en quoi ça me ferait flipper ?

Sur le coup, Monster House avait été une expérience éprouvante, terriblement glauque et pleine de scènes qui foutent le malaise.

Mais voilà, on grandit, et quand on a un regard plus mature sur la chose, on est plus apte à comprendre un film, ses enjeux et ses intentions. Et le truc, c'est que je n'arrive pas à comprendre ce qu'a voulu faire Gil Kenan avec son Monster House. Un film d'horreur pour jeune ? Un film d'enfance drôle ? Ou les deux à la fois ?

Parce que bon, maintenant, je suis trop vieux pour être effrayé par ce film, et aussi trop vieux pour rire sur ce genre d'humour. Alors oui, il y a quelques scènes qui m'ont fait sourire, mais dans l'ensemble, je suis surtout resté de marbre devant Monster House, à essayer de comprendre ce qu'il voulait me faire ressentir.

Car en soi, le film maîtrise la peur, il y a de véritables scènes d'horreurs, je pense au coup du cerf-volant qui arrive à créer une certaine tension, on voit un squelette humain, on nous parle d'une personne morte engouffrée dans du goudron et de maison hantée. Et surtout, le film fait de son mieux pour que dès que quelqu'un foule le jardin de cette maison, une tension se crée, soit on craint l'apparition de Mr Nebbercracker, soit on craint que la maison se réveille. Et d'une certaine manière, le film s'en sort plutôt bien. On a vraiment l'impression que le terrain est maudit.

Mais tout ça ne serait pas ruiné par cet humour incessant et surtout très enfantin. Alors oui, le film est destiné aux jeunes, mais bon, on peut être drôle et pour les enfants. La blague du film, c'est que les gamins ont un comportement de gamin. Qu'ils se chamaillent pour une jolie fille, qu'ils flippent devant une maison, qu'ils pissent dans une bouteille. Le personnage sensé être drôle à savoir Chamallow (bordel, quel nom de merde), est juste insupportable tout le long. Le seul personnage drôle, c'est Bones (Squelette en français), le copain de la baby-sitter parce qu'il prend tout ce qui pourrait passer pour horrible comme quelque chose de drôle (Nebbercracker aurait mangé sa femme, c'est rigolo).

Et concernant les autres personnages, aucun n'est vraiment attachant. DJ (putain, quel nom de merde), est vide, ce n'est qu'un gamin en début de puberté un peu courageux. La seule profondeur qu'on pourrait lui donner, c'est qu'il croit avoir tué Mr Nebbercracker mais sinon, nada. La fille du groupe (dont j'ai oublié le nom), est chiante au possible, sans profondeur et arrogante, donc pas ouf. Le seul personnage que j'aime plutôt bien c''est justement Nebbercracker (doublé par Steve Buscemi, donc c'est bien) mais encore une fois, son écriture est pleine de maladresses.

On nous présente le mec comme une raclure immonde qui menace quiconque s'approche de son terrain, il vole des jouets, on découvre par la suite qu'il espionnait ses voisins, qu'il garde un cadavre dans sa maison, bref, un gros malade. Et qu'apprend-t-on dans les vingt dernières minutes du film, que l'âme de sa femme réside dans sa maison, que sa femme maison bouffe les gens et que du coup, Nebbercracker effraye ses voisins pour les éloigner du danger. Alors pourquoi voler des jouets ? Pourquoi, tout à coup montrer de la sympathie envers DJ qui est responsable de son infarctus, pourquoi, alors que ça fait quarante ans qu'il protège les gens de sa maison, il se ramène avec une dynamite dans l'idée de l'exploser? Merde alors, il apparaît au début comme le grand psychopathe du film, il disparaît, revient pour le dernier acte du film et maintenant, c'est un gentil tout plein ?

Bon, n'empêche que même si l'écriture laisse à désirer, le film recèle quand même de scènes sacrément sympas, notamment vers la fin avec ce combat final contre la maison... qui est méga cool ! Bon sang, la musique est génial, le combat est vachement diversifié, épique et on sent de la tension tout du long pour les personnages ! Fallait le faire !

Et c'est marrant, parce que tout le long du film, j'étais en train de me dire que l'animation était dégueulasse, le design des personnages horribles (admettons-le, ils sont tous moches), et là tout à coup, vers la fin, quand la maison se présente sous sa véritable forme, c'est méga bien animé, le film se permet des plans super fluides et presque impressionnants ! En fait, j'ai vraiment l'impression que le dernier acte sauve le film tellement il se lâche, que la musique est enfin présente, et que malgré des invraisemblances, bah on fini par se laisser aller et c'est cool.

Mais voilà, le film est ce qu'il est, on peut pas non plus dire que c'est une réussite totale tellement il souffre d'un scénario vraiment de bas étage malgré un concept sympa. L'humour est naze (les flics sensés être drôles sont insupportables), le film a des longueurs, mais heureusement que la dernière partie est vraiment bonne, et les quelques scènes « d'horreurs » restent bien foutues. Donc Monster House, c'est bizarre, mais ça passe.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 178 fois
1 apprécie

James-Betaman a ajouté ce film d'animation à 1 liste Monster House

Autres actions de James-Betaman Monster House