George Clooney and Matt Damon are inside !

Avis sur Monuments Men

Avatar Moorhuhn
Critique publiée par le

Ma curiosité naturelle, mêlée à un choix de films restreint sur un créneau horaire pas évident et dans un ciné qui ne propose que 10% de sa programmation en VO m'a poussé à voir ce Monuments Men en avant-première, le premier film réalisé par George Clooney. Ah... On me souffle dans l'oreillette qu'il s'agit de son cinquième long-métrage, pardonnez mon inculture. Ceci dit vu la qualité du scénario et de la mise en scène, je pensais vraiment qu'il s'agissait là du brouillon d'un débutant maladroit. Si ses talents d'acteur sont bel et bien là, je dois cependant avouer que Mr "What else?" ne m'a pas convaincu derrière la caméra.

Même si je n'en attendais rien de spécial, je pensais aller voir ne serait-ce qu'un film sympathique et bourré d'humour avec une flopée de bons acteurs. Et si ce dernier point demeure vrai, le reste est loin de l'être. Un beau casting et un thème assez intéressant ne suffisent pas quand il n'y a pas de réelle vision de cinéaste derrière.

Si je devais résumer ce Monuments Men en speed et presque sans troller, ce serait ça: George Clooney et ses potes se trimballent d'un point A à un point B dans une Europe en guerre sans jamais en baver ou presque. Une sorte de Grande vadrouille avec une bande de stars et qui se foire sur presque toute la ligne.

C'est bien simple, le film raconte l'histoire d'une incroyable expédition et ce côté expédition n'existe pas car le scénario est ultra bancal et les ellipses incroyablement ratées. On commence en 1943, la scène d'après les alliés ont débarqué en Normandie, ensuite le groupe se sépare, un duo va à Bruges, un bonhomme va à Paris, un autre groupe va par-ci, par là, etc... Et ils n'en chient pas! Les mecs sont tous des conservateurs de musée, des historiens, des professeurs. La majorité d'entre eux ont un certain âge mais ils traversent l'Europe, en pleine seconde guerre mondiale, quasiment les mains dans les poches et presque sans danger. Dans le genre vision bisounours de la guerre, on aura difficilement fait mieux.

Quand bien même le film lorgne davantage vers la comédie, ce n'est pas une raison pour bâcler autant le contexte historique. D'autant plus que du péril il y en a mais la tension est inexistante et les personnages tellement pas creusés qu'ils peuvent tous crever sans qu'il y ait un quelconque pincement au coeur pour le spectateur.

Pourtant le casting, au risque de me répéter, est très sympa. Mais ils interprètent des personnages fades. Tantôt drôles mais surtout complètement banals. A l'image du film en fin de compte qui n'est pas antipathique mais qui agace sur bien des points.

Le fait de voir Damon parler français est drôle. C'est voulu, car il joue l'américain qui se la pète parce qu'il sait parler français alors que c'est incompréhensible. Le fait de voir Blanchett parler français est drôle aussi. Mais c'est pas voulu car elle joue une française. Là on atteint un des points les plus regrettables du film: chercher le casting 5 étoiles et non l'authenticité. C'était si compliqué de dénicher une actrice française ou parlant correctement le français George?

Et c'est ce genre de détails qui me fait malheureusement croire que le film a été réalisé par un américain lambda, avec une vision de la guerre digne d'un américain lambda. Car à quoi bon mettre en scène un pan méconnu de la 2GM si c'est pour proposer un truc ultra convenu qui se contente d'un humour un peu pataud, de scènes d'action dépassées et d'un scénario paresseux?

Monuments Men est victime du syndrome "inspiré d'une histoire vraie". On vient te raconter une leçon d'histoire mais on ne te fait rien vivre. Ni réelle tension, ni émotion. L'académisme le plus primaire, le genre de film qui me gonfle.
Sans compter que l'on tombe parfois dans le pro américanisme basique. La "course poursuite" avec les russes à la fin est particulièrement pathétique, sans oublier ce triomphalisme de bas étage qui nous montre encore une fois que le pays de l'Oncle Sam est le meilleur. Si ce n'est pas non plus très envahissant, je trouve cette glorification totalement désuète. Je pensais que Clooney était quand même un mec plus malin que ça.

Tout n'est pas à jeter mais rien n'est vraiment à sauver, Monuments Men aborde un sujet intéressant mais se vautre. Outre le fait d'être particulièrement vide, il souffre de si gros défauts scénaristiques qu'il est difficile de pardonner entièrement ce film raté qui abandonne toute crédibilité historique pour nous offrir un gloubiboulga qui oscille entre comédie et drame sans jamais se trouver. Reste que l'on s'ennuie pas trop, mais avec un tel potentiel de départ on ne peut s'empêcher de déplorer cet immense gâchis.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1738 fois
56 apprécient · 2 n'apprécient pas

Moorhuhn a ajouté ce film à 1 liste Monuments Men

Autres actions de Moorhuhn Monuments Men