La sensibilité à l'état pur

Avis sur Mort à Venise

Avatar KINOEIL
Critique publiée par le

La musique a toujours eu un rôle majeur dans le septième art. On ne compte plus les scènes emblématiques où la musique transcende un film et nous emporte, le temps d'une scène, dans un ailleurs. Mort à Venise est un ailleurs de près de deux heures sans interruption et ce dès les premières secondes. La composition numéro 5 de Gustav Mahler, magistralement interprété par Dirk Bogarde méconnaissable, dévoile à coeur ouvert les sentiments troublés et troublant du musicien envers le jeune Tadzio, magnifique Bjorn Andresen. Distribution en ce point impeccable.

Il est difficile de ne pas s'attacher au personnage de Gustav Mahler dont la sensibilité et les dialogues sonnent au coeur du spectateur. Mention spéciale pour une scène dans laquelle, malade, le chef d'orchestre se repose dans un divan, face à un sablier, tout en philosophant sur son devenir. Luchino Visconti arrive à toucher au coeur du spectateur.

Un très grand moment de cinéma.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 390 fois
9 apprécient

Mort à Venise est une œuvre produite par Warner Bros©, découvrez la Room 237 de SensCritique.

Room 237

KINOEIL a ajouté ce film à 4 listes Mort à Venise

Autres actions de KINOEIL Mort à Venise