Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Ni dieux ni démons

Critiques de Ni dieux ni démons

Film de (1998)

L'homme qui sublima Elsa Lanchester

Mon rapport à ce film est particulier. Je l'ai vu la première fois lorsque j'étais enfant, au moment de sa sortie. J'ai été assez traumatisé, notamment par la scène du dessin avec le masque à gaz. Et puis les années ont passé et je l'ai revu par hasard, me rendant compte que c'était ce film que je revoyais. Le film raconte les derniers moments de la vie de James Whale, réalisateur homosexuel... Lire la critique de Ni dieux ni démons

4
Avatar J. D.
10
J. D. ·

Le monstre parfait

Coup de cœur pour ce film méconnu, quasi huis-clos entre deux hommes que tout sépare: un metteur en scène à la fin de sa vie et son jeune jardinier. Le premier étant le créateur de "Frankenstein" avec Boris Karloff au cinéma. Ian McKellen et Brendan Fraser sont parfaits en âmes esseulées loin de leurs futurs films (La Momie ou Le Seigneur des Anneaux), chacun... Lire l'avis à propos de Ni dieux ni démons

2
Avatar nate6691
9
nate6691 ·

Démons intérieurs

Personnalité étonnante, James Whale s'est éloigné des studios hollywoodiens bien avant sa mort, situation due en partie (mais pas que) à son homosexualité connue de tous. Le résultat est étrange, plutôt séduisant. Si Bill Condon (oui, celui des « Twilight ») n'était pas forcément le réalisateur attendu pour un tel projet, il s'en sort relativement bien. Ce n'est pas un... Lire l'avis à propos de Ni dieux ni démons

Avatar Caine78
7
Caine78 ·

Correspondance – Jour 20

---Bonjour voyageur égaré. Cette critique fait partie d'une série. Tu es ici au vingt-et-unième chapitre. Je tiens à jour l'ordre et l'avancée de cette étrange saga ici : https://www.senscritique.com/liste/Franky_goes_to_Hollywood/2022160 Si tu n'en a rien a faire et que tu veux juste la critique, tu peux lire,... Lire la critique de Ni dieux ni démons

Avatar Zalya
7
Zalya ·

Critique de Ni dieux ni démons par hopkins

James Whale, le célèbre réalisateur du "Frankenstein" avec Boris Karloff, se tient désormais à l'écart des studios dans sa splendide maison. A la fin de sa vie, un peu malade, il tombe sous le charme de son jardinier qu'il parvient à convaincre de poser pour lui, donnant l'occasion au réalisateur de ressasser ses souvenirs... C'est un beau film que nous livre ici Bill Condon qui rend hommage... Lire l'avis à propos de Ni dieux ni démons

Avatar hopkins
7
hopkins ·