Quand la fiction efface la réalité !

Avis sur Night Catches Us

Avatar Ricow Ray
Critique publiée par le

Première réalisation de Tanya Hamilton qui a depuis oeuvré sur des séries, Night Catches Us est une fiction dramatique sur fond de Black Panther Party. A travers le personnage de Marcus Washington, libéré de prison et de retour dans son quartier pour le décès de son père, on effleure à peine la réalité du mouvement révolutionnaire afro-américain. L'action et le militantisme relégué au second plan par le jeu d'un scénario qui met aux prises les protagonistes avec les démons de leur passé, la mise en place de l'intrigue est le seul axe suivit par le récit durant une première partie terriblement brouillonne et sans grand intérêt. Et même si la mise en scène choisit d'entrecouper les fictions d'images d'archives, elles n'ont finalement que très peu d'intérêt hors de leur caractère historique. N'en reste pas moins des points précis du contexte de l'époque qui prendront tout leur sens si vous décidez de creuser un peu par vous même dans ce mouvement d'extrême gauche des années 60.
La fiction et la tranche de vie des personnages gagne en intérêt à mesure que l'intrigue se dévoile et permet de terminer le film sur une meilleure impression même si on est très loin d'un enthousiasme communicatif.
Par contre, j'accorde un indéniable bon point pour la bande originale composée par le groupe The Roots et dans laquelle se fondent des morceaux de l'album "Return to the 37th chamber" de El Michels Affair (avis aux amateurs de jazz et du Wu-Tang).
Pour le reste, à tous ceux qui pourraient s'emballer pour un film historique, Night Catches Us n'est pas un documentaire et son côté fictionnel, malgré une indéniable envie de bien faire, ne réussit malheureusement pas à nous captiver ou à nous émouvoir au delà de quelques scènes dans sa seconde partie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 111 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Ricow Ray Night Catches Us