Les regrets

Avis sur Nocturnal Animals

Avatar Clara_Gamegie
Critique publiée par le

Je ressors de la séance complètement chamboulée, un pied dans l'autre monde et ce que je viens de voir, ne sachant que penser de la morale de cette histoire et réflexion douce amère sur l'amour et le couple manqué.
Dans la rue, une pensée me vient à l'esprit: Nocturnal Animals est un film sur les regrets.

Susan travaille dans "l'art". Elle a choisi, il y a vingt ans, de quitter l'homme qu'elle aimait, l'écrivain sensible, romantique et sans le sou Ed, pour le fringant Hutton, qui lui offrait, contrairement à Ed, les paillettes et la sécurité.
Amy Adams crève l'écran et montre encore une fois qu'elle est une grande actrice. Après Premier Contact, elle joue ici une femme fantôme, qui s'est tellement perdue dans la superficialité de son milieu qu'elle n'est plus que l'ombre d'elle même, hantée par son passé et le choix qu'elle a fait. Ed (le beau et talentueux Jake Gyllenhaal, qu'on ne présente plus et qui assume un double rôle) envoie à son ex-femme le roman qu'il a écrit et lui a dédicacé, très exactement dix neuf ans après leur rupture.

Nocturnal Animals est un diptyque. C'est un film 2 en 1 : on suit d'un côté l'intrigue du roman d'Ed, puis de l'autre celle de Susan, bien que l'une et l'autre renvoient le même reflet. Ce roman est tout autant fictif qu'il est en fait autobiographique car il exprime de façon interposée et à distance les états d'âme d'Ed à Susan, à travers le personnage de Tony

qui cherche à faire payer les coupables du meurtre de sa femme et de sa fille.

Le film est même triptyque car il explore aussi le passé de la relation d'Ed et de Susan en flash-backs.

La fin reste mystérieuse, même si on comprend qu'il n'y a pas d'issue pour le personnage de Susan : comme on dit en anglais, "you made your bed, you have to lie in it".

Tom Ford est un réalisateur un peu inattendu: créateur de mode, ses films en sont très stylisés (voir A Single Man) et nous rappellent notamment ceux de Nicolas Winding Refn, la profondeur en plus (du moins selon moi). Le film est d'autant plus inattendu qu'il est à la fois fable romantique et sociale mais aussi film d'horreur : les premiers événements qui arrivent à Tony nous plongent dans un véritable cauchemar. Ces Hillbilies du fin fond du Texas ne sont pas sans rappeler ceux de The Texas Chain Saw Massacre, et durant deux heures, plongés dans une spirale cauchemardesque, nous observons cette réflexion sur les classes sociales en Amérique dont il est difficile de sortir indemne. Les plans sont sombres, le paysage nocturne, les paroles échangées teintées de mélancolie et d'occasions manquées, voir de cynisme.
Enfin, il faut aller voir ce film ne serait-ce que pour Michael Shannon, l'un des meilleurs acteurs de sa génération (Take Shelter, Midnight Spécial...) qui transforme en or tout ce qu'il touche et même ici son banal rôle secondaire de flic solitaire et maladif.
Nocturnal Animals est une réussite car il exprime avec beaucoup de subtilité et à différents niveaux de lecture l'amour et les regrets (mais aussi la vengeance selon la façon dont on a compris la fin). C'est un film poétique aux possibilités infinies, qui ne peut laisser indifférent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2614 fois
126 apprécient · 18 n'apprécient pas

Clara_Gamegie a ajouté ce film à 3 listes Nocturnal Animals

Autres actions de Clara_Gamegie Nocturnal Animals