Bande-annonce
Affiche Nuages épars

Nuages épars

(1967)

Midaregumo

12345678910
Quand ?
7.8
  1. 0
  2. 1
  3. 0
  4. 4
  5. 7
  6. 40
  7. 103
  8. 101
  9. 50
  10. 26
  • 332
  • 53
  • 316

Rongé par le remords, un homme décide de verser une pension à la veuve de l'homme qu'il a tué accidentellement, et tombe amoureux d'elle.

Casting : acteurs principauxNuages épars
Casting complet du film Nuages épars
Critiques : avis d'internautes (6)
Nuages épars
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Nuages épars par Maqroll

Le dernier film de Naruse, son testament, peut-être son chef-d’œuvre. Sur une histoire très simple et déchirante, il parvient à nous faire partager son amour de l’humanité en même temps que son pessimisme hérité de la défaite japonaise lors de la deuxième guerre mondiale. Une jeune femme perd son mari dans un accident de voiture alors qu’elle est enceinte. La vie va la reprendre par un détour...

6
Avatar Maqroll
10
·
Critique de Nuages épars par Alligator

Juillet 2009: Un Naruse sombre jouant avec subtilité sur des éléments traditionnels et simples du mélodrame romantiques. Toujours avec un soucis quasi naturaliste que les personnages complexes incarnent et grâce surtout à une mise en scène qui laisse place à un jeu épuré jusque chez les personnages secondaires, Naruse parvient à raconter une histoire classique de deuil particulièrement diffcile... Lire la critique de Nuages épars

7
Avatar Alligator
9
Alligator ·
Tout ce que la pluie permet

Denier film de Mikio Naruse, « Nuages épars » se déroule dans le cadre de traits de narration relativement grossiers, à l’échelle de son cinéaste. On se croirait parfois face à un Douglas Sirk, tant le mélodrame se jouant ici repose sur les codes les plus évidents du genre. En tombant amoureuse de l’homme ayant tué son mari dans un accident, Yumiko donne au récit l’opportunité de nous... Lire la critique de Nuages épars

Avatar JoggingCapybara
7
JoggingCapybara ·
Critique de Nuages épars par FrankyFockers

Je découvre enfin Naruse, et affiche son dernier film, je crois son seul en couleurs sur sa quasi centaine de réalisation. Un mélodrame éminemment sirkien, visuellement sublime, mais qui ne m'émeut pourtant pas autant qu'un Sirk, je pense à cause d'une certaine distance et d'une situation de postulat quelque peu absurde : celle de l'histoire d'amour entre une veuve et de celui qui est... Lire la critique de Nuages épars

Avatar FrankyFockers
7
FrankyFockers ·
Toutes les critiques du film Nuages épars (6)
Bande-annonce Nuages épars