Plus Quentin que Tarantino

Avis sur Once Upon a Time... in Hollywood

Avatar Erwan Ollier
Critique publiée par le

Once upon a time in Hollywood. 9ème film du génial Tarantino. Première rencontre entre deux monstres sacrés du cinéma américain. Une affiche prometteuse, une histoire qui intriguait et un casting de rêve. Rien de plus alléchant pour commencer ce film.
Et autant dire que la déception est à la hauteur des attentes. 2h40 de vide scénaristique sans saveur et d'une longueur extrême. Le film est long, très long, très très long. Je ne sais même pas quoi dire tant ce film est raté sur tout les plans. Déjà on ne sent pas du tout la connexion DiCaprio-Pitt qui semble poussive et sans affinité.
Le scénario est creux, vide et sans intérêt. Que raconte ce film? Une histoire réinventé d'Hollywood des années 60. Tarantino est tombé dans le piège du nostalgie-time qui envahit totalement le cinéma américain, on n'invente plus on réinvente des schémas déjà écrits. Je pensais pas que Tarantino serait tombé si bas.
Le film ressemble à un reportage Arte sur Hollywood, aucune scène marquante, les dialogues sont vides et sans intérêt. On ne rit pas, on ne s'étonne pas, on n'est pas surpris, on ne ressent rien. Ce film ne procure aucune émotion. Et c'est ça le pire je crois.
Once Upon a time n'a aucune raison d'exister hormis de faire de la nostalgie-time grand public. La chance qu'a Tarantino c'est que sa renommé l'empêchera de se faire tailler par les critiques, on lui trouvera des excuses et des arguments/prétextes. Chose qu'on n'aurait pas fait si ça avait été un réalisateur lambda.
La présence de Margot Robbie est, comment dire, inutile. C'est idiot mais pourquoi la prendre pour un rôle aussi fade et effacé? Aucun second rôle intéressant, Di Caprio s'en sort tout juste, Brad Pitt aussi mais les autres......
Mais surtout pourquoi 2h40? On voit bien que le film n'a pas la carrure pour tenir autant de temps, les scènes sont à rallonge, les longueurs visuels infernales par moment. J'ai été surpris de ne voir personne quitter la salle avant la fin. C'est un film ultra convenu, gentillet et qui ne parle de rien.
Le plus mauvais Tarantino et de loin, j'ai du mal à comprendre où les critiques ont pu trouver quelque chose de bon dans ce film.
Les 8 salopards était déjà un huit-clos poussif et paresseux mais il tenait la route grâce à des acteurs de brio. Là il n'y a pas grand chose à retenir. Je n'aime pas dire ça d'un film mais on est pas loin de l'arnaque cinématographique.
Peut être ce film annonce la fin de ce qu'était Tarantino, peut être n'a t-il plus rien à raconter?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 424 fois
6 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Erwan Ollier Once Upon a Time... in Hollywood