Quand Quentin se venge de Manson

Avis sur Once Upon a Time... in Hollywood

Avatar louihendrixx
Critique publiée par le

Laissez moi vous assurer que ce film est un des meilleurs de Tarantino, car l'un de ses plus personnels et intéressants. ( faut avoir vu le film )

J'ai entendu dire que beaucoup ne l'avaient pas aimé, et, après avoir parlé avec certains d'entre eux, je me suis rendu compte que très peu connaissaient l'histoire des années 60 et que même certains ne savaient rien du destin de Sharon Tate. Normal que vous aimiez pas le film les gars, vous n'y avez juste rien compris !

Mais commençons par ce qui est le plus facile à percevoir dans le film, mais qui n'en est pas moins très intéressant: la vie d'acteur dans le cinéma des 60s et encore dans celui d'aujourd’hui. En effet, le film dresse énormément de parallèles entre les différents protagonistes. Là où le personnage de Sharon Tate (Margot Robbie) est une actrice montante qui s'émerveille de se voir sur une affiche et guette les réactions des spectateurs dans la salle, le personnage de Rick Dalton (Di Caprio) se retrouve quant à lui Has Been et préfère se marrer avec son pote Cliff (Brad Pitt) en se moquant des moments où il apparaît dans les feuilletons du soir.
Le film est donc très intéressant sur le monde impitoyable du cinéma, dans lequel on est très vite dépassé. En effet le moment où Di Caprio dit à une enfant actrice débutante pleine de rêves que dans 15 ans elle sera elle aussi has been est frappant de réalisme. Combien d'acteurs et d'actrices a-t-on vu disparaître dès qu'ils vieillissaient ?
Il existe néanmoins une alternative à la disparition pure et simple : les rôles de méchants. Beaucoup de grands acteurs ont finis par faire les antagonistes ou à jouer des rôles secondaires dans les grosses franchises, et c'est justement ce qui arrive à Rick Dalton.

Passons maintenant à ce que ce film dit de la fin des années 60. Spoilers : dans la vraie vie? Sharon Tate et ses amis meurent sauvagement assassinés par les 3 hippies faisant partie de la famille de Charles Manson, secte que l'on voit dans une scène vers le milieu du film, lorsque Cliff se rend dans un ranch peuplé de "putains de hippies", comme le dirait Rick. Cette assassinat signe la fin des années "nous" aux années "moi" et la fin des rêves de paix.

Et là devinez ce que fait Tarantino ? Il se venge des 3 enfoirés qui ont tués Tate et brisé les rêves des années 60 et les faisant plutôt rencontrer Cliff et son super chien bouffeur de hippies dans une scène complètement jouissive, et toute l'horreur que représente ce meurtre pour les USA part en fumée (ptite blague avec le destin d'une des 3 hippies).

Bref, je n'ai dit qu'une petite partie de ce que ce film avait à nous apprendre et je pense même pas avoir saisi 1:4 des ref qu'il y a dedans.
J'espère vous avoir convaincus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 273 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de louihendrixx Once Upon a Time... in Hollywood