👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

L'expérience cinématographique est ma principale source de recherche lorsque je vais voir un film. En effet c'est la quête d'un plaisir immersif qui nous submerge dans les méandres du 7ème art. Winding Refn ça, il l'a bien comprit. Quoi de plus sensoriel et immersif qu'une claque esthétique de violence caractérisée par des personnages aux relations malsaines qui entreprennent une action de vengeance sous différents points de vue ? D'un côté nous avons un flic qui a pour fonction de représenter la loi, la droiture, et de l'autre un trafiquant de drogue. Cette opposition vient alors souligner une question: jusqu'où peut on aller pour la justice ? Après tout ces deux hommes on des objectifs communs; rendre justice. L'un d'un point de vue de la loi, l'autre par vengeance du meurtre de son frère, étant lui même la conséquence d'une autre vengeance (ce qui créée une sorte de cercle vicieux). Pour arriver à ses fins, le flic en vient à effectuer des atrocités morbides qui se révèlent être bien plus cruelles que ce qu'a pu faire le truand de son côté. C'est un véritable pamphlet sur la notion morale de la justice mêlée à une réalisation sensorielle basée sur une esthétique incroyable.

Only God Forgives
real_folk_blues
8

Thaî, glande, et Ryan erre.

Only God Forgives n’est pas un bon film. N’allez pas croire que vous verrez Drive, pauvres naïfs. N’allez pas espérer que Fight Club se soit payé un lifting, pauvres consommateurs. Ne supputez point...

Lire la critique

il y a 9 ans

148 j'aime

33

Only God Forgives
Anyo
8

Le langage du silence

Le cinéma est un art Visuel et Auditif. Notre cher réalisateur Danois acquiesce et nous livre une oeuvre à la facture audio-visuelle irréprochable. "Only God Forgives" rejoint "Samsara" et "The...

Lire la critique

il y a 9 ans

136 j'aime

11

Only God Forgives
Gand-Alf
6

... Et l'enfer le suivait.

Pour avoir une idée de mon expression dépitée à la sortie de ma séance de "Only god forgives", je vous invite à vous poster devant un miroir et de vous observez en train de diviser 1356, 876543 par...

Lire la critique

il y a 9 ans

129 j'aime

13

Crisis Jung
Alfred_Discapell
8
Crisis Jung

Dis moi quel est ton mécanisme de la terreur pref, je te dirais qui tu es.

J'trouves ça fou. Fou qu'un bousin aussi complexe que Crisis Jung existe. Fou que des productions françaises laissent la chance à des séries indépendantes de genre d'être conçues. Tout d'abord je...

Lire la critique

il y a 2 ans

2 j'aime

Snake VS Block
Alfred_Discapell
8

Pamphlet sur la banalisation de la violence dans notre société occidentale

Ce jeu m'a fait ouvrir les yeux ! À priori, si on s'arrête à la forme, on peut croire à un simple jeu mobile. Mais en lisant à travers les lignes on découvre une véritable intention de l'auteur à...

Lire la critique

il y a 4 ans

2 j'aime

1

3 Billboards - Les Panneaux de la vengeance
Alfred_Discapell
7

Banalisation de la violence

Martin McDonagh, dramaturge, écrivain et réalisateur britannique sort en ce début d'année 2018 "3 Bilboards" un drame soulignant des thématiques fortes encrées dans une société américaine...

Lire la critique

il y a 4 ans

1 j'aime