La conquète spatiale n'est pas une pub SpaceX ...

Avis sur Outland... loin de la terre

Avatar cap_savon
Critique publiée par le

Globalement je ne trouve pas ce film très bon. Le scénario n'est pas extraordinaire, on voit tout venir à des kilomètres, les personnages n'ont pas trop de sens et leurs motivations sont plutôt absconses, il y a pléthores d'incohérences. Ce n'est pas glorieux.
Par contre, je trouve que l'imagerie qui y est développée est vraiment particulière, prenante, et, je trouve, très spécifique à la SF dystopique / cyberpunk. Rien que le plan d'intro, la plongée dans les entrailles de cette planète inhospitalière, et le focus sur les humains qui y travaillent, arrive très bien, je trouve, à poser une atmosphère de danger et d'oppression. Et tout le setup est à l'avenant : les morts sordides, le côté western, la méga-corporation qui contrôle tout, les sous-fifres qui vont tout faire pour satisfaire leurs chefs sans se soucier de la vie de leurs ouailles, les employés qui vont travailler dans des conditions atroces et risquer leur vie au quotidien ... Même la mise en scène et les décors me semblent vraiment particuliers, pas aussi "gluants" et obscures que les décors d'un Alien, mais tout de même étriqués, sombres, sales, forçant la promiscuité, claustrophobiques ...
Globalement, je trouve que ce film donne une vision désabusée de la conquête spatiale, démythifiée et trivialisée. Elle n'a pas amené un âge d'or à l'humanité, mais a juste reproduit le pire de ce qui se fait sur Terre, en le délocalisant dans l'espace. Le setup "western" du film appuie ce propos : rien n'a changé depuis la conquête de l'Ouest sauvage, on a juste "changé d'Ouest".
Ce qui est très dommage, c'est que tout cela est très mal utilisé. Le côté film de SF / action / western est trop classique et prévisible, et le côté politique est très mal exploité car trop manichéen, et les personnages sont mal construits, on ne comprend pas leurs motivations, ils paraissent artificiels.
Je trouve malgré tout que ce film dégage une ambiance fascinante, assez unique, et que je trouve plus intéressante que les films de SF "pulp" ou ripolinés.
Exemple de ce que j'entends par "pulp" : Star Wars, bon, c'est très bien foutu, très impressionnant une fois remis dans le contexte de l'époque. Mais bon ... Ça reste des films pour enfants je trouve. Et quand je dis ça ce n'est pas du tout une insulte : ce sont d'excellents films, très divertissants, faciles d'accès et en même temps très riches, remplis de bonnes idées ... Mais je trouve qu'ils ne disent pas grand chose, ce sont des films de divertissement. Dans le même tonneau pas forcément aussi haut-de-gamme on peut penser à Star Trek, Flash Gordon ... Ce sont les films de pure fiction, qui présentent une image de la conquête spatiale très éloignée de la réalité, donc qui conduisent plus à l'émerveillement et au dépaysement.
Exemple de ce que j'entends par "ripolinés" : 2001, Sunshine, Interstellar, Avatar. Au-delà du propos - ou de son absence - l'image de la conquête spatiale est très "clean", je trouve. Les environnements sont lisses, impersonnels, sécurisés, et il y a peu de réflexion politique ou sociale, le propos est centré sur, disons, la technique. Oui, même Avatar pour moi n'a pas de propos politique sérieux. 2001 est un trip sous acide, dans Sunshine les intérieurs des vaisseaux sont gigantesques et tellement propres qu'on se croirait sans un hôpital ou à Ikea, et Interstellar au-delà des belles images n'a pas réussi à me faire ressentir le moindre enjeu.
J'étais parti à faire un bloc sur Interstellar pour expliquer pourquoi je lui préfère ce film mal foutu, et de loin, mais ça serait trop hors-sujet. Pour simplifier, disons que le sous-texte politique - sûrement involontaire - d'Outland me parle beaucoup plus, et je trouve qu'Interstellar en comparaison est un film de propagande éhontée. C'est bien beau de nous vendre de la conquête spatiale comme un Eldorado, de nous faire miroiter monts et merveilles sous prétexte qu'on pourrait exploiter les gisement des astéroïdes et des autres planètes, au final tout cela ne remet pas en cause l'ordre social, qui se reproduira sous les mêmes formes que sur Terre, sans doute en pire.
Qu'est-ce qui semble le plus crédible ? Que l'on découvre par hasard un "wormhole" qui nous conduise commodément sur une planète paradisiaque et que tous les humains y soient gracieusement transférés pour qu'ils puissent vivre heureux en mangeant des pancackes et en regardant des matchs de baseball jusqu'à la fin des temps ? Ou que des groupes privés prennent le contrôle des opérations et lancent une politique d'exploitation minière effrénée, dirigée par la même logique de profit qui dirige le monde actuel, et que ceux qui auront la "joie" d'être les acteurs de cette politique soient des pauvres qui iront faire les forçats au péril de leur vie et des filles qui iront se prostituer pour gagner leur croûte, le tout permettant à des actionnaires de s'en mettre plein les poches ? Je crois la question elle est vite répondue. Au moins les films "pulp" ont la décence de faire preuve d'une grande générosité côté dépaysement et divertissement.
C'est pour ça que malgré tous ses défauts j'aime bien Outland. Il propose une vision du futur qui me semble censée (à défaut d'être vraiment crédible), qui ne nous prend pas pour des cons, et qui permet de vraiment se poser des questions profondes sur l'avenir de l'humanité. Il est pour moi dans la lignée des films de SF dystopiques comme Total Recall, Running Man, Blade Runner, Alien ... Il est loin d'être le meilleur du lot, mais il ne démérite pas dans sa façon de présenter son univers.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 48 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de cap_savon Outland... loin de la terre