Bande-annonce
Affiche Police fédérale Los Angeles

Police fédérale Los Angeles

(1985)

To Live and Die in L.A.

12345678910
Quand ?
7.6
  1. 2
  2. 3
  3. 13
  4. 33
  5. 121
  6. 315
  7. 795
  8. 859
  9. 291
  10. 146
  • 2.6K
  • 322
  • 2K

Richard Chance est un flic tête brûlée, obsédé par la traque du faussaire Rick Masters. Le jour où son co-équipier est abattu alors qu'il menait une opération en solo, Chance, en bonne tête brûlée, décide de mettre toutes les chances de son côté pour appréhender sa cible, quitte à enfreindre la loi....

Casting : acteurs principauxPolice fédérale Los Angeles
Casting complet du film Police fédérale Los Angeles
Match des critiques
les meilleurs avis
Police fédérale Los Angeles
VS
Contrefaçons ? Vous avez dit contrefaçons ?

(cette critique est susceptible de contenir des spoilers) Friedkin a déclaré : "ce film parle d'un monde de contrefaçons". Dès le début du film, un policier que l'on perçoit intègre se fait tuer. Cela nous interpelle. Le réalisateur appréhende ce personnage avec une certaine fausseté, bardé de clichés : il lui reste 3 jours avant la retraite, une canne à pêche comme cadeau de départ. Il nous apparaît comme une caricature pleinement assumée par Friedkin. Puis nous découvrons Los...

18 4
Critique de Police fédérale Los Angeles par Alligator

Je m’attendais à mieux. A lire le sujet, je m’attendais à un “French connection”, mâtiné de “Convoi de la peur”. Et en voyant les premières images, je songe de plus en plus à Michael Mann, à son “Thief” et puis le style vestimentaire, les attitudes, l’image très criarde, ensoleillée, colorée, la musique tout aussi hurlante, très marquée 80’s, tout me rappelle Miami Vice, pas le Mann, la série évidemment. Toutes ces évocations étaient encourageantes, pour ne pas dire appétissantes.... Lire la critique de Police fédérale Los Angeles

1
Critiques : avis d'internautes (64)
Police fédérale Los Angeles
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Police fédérale Los Angeles par Kalian

To live and die in L.A est un film compliqué à critiquer tant son appréciation résidera dans l'adhésion ou non à son postulat de départ. Celui-ci consiste à prendre tous les clichés du buddy-movie eighties, ses archétypes de personnages et de scénario (un flic tête brûlée veut venger la mort de son coéquipier abattu à quelques jours de la retraite et sera aidé dans son entreprise par un rookie... Lire l'avis à propos de Police fédérale Los Angeles

37 21
Avatar Kalian
7
Kalian ·
Critique de Police fédérale Los Angeles par raisin_ver

Une enquête sur un trafic de faux billets qui tourne à l'obsession voire à la vengeance pour deux flics entrainés dans la spirale du chaos et transgressant la loi dont ils sont les représentants. On retrouve dans Police fédérale Los Angeles les personnages de flics typiques des films de William Friedkin, ceux dont on ne sait de quel côté de la loi ils se trouvent, leurs méthodes ne les... Lire la critique de Police fédérale Los Angeles

26 1
Avatar raisin_ver
10
raisin_ver ·
Fan des années quatre-vingt.

Ennemi des flamboyantes 80’s, passe ton chemin. Il est assez difficile de jouer entièrement le jeu de ce film de Friedkin, tant il suinte de tous ses pores ce que cette décennie a suppuré de plus clinquant : costards à manche retroussées, coiffures improbables, musique en boite à rythme, éclairages au néon font qu’on a a priori du mal à différencier le film d’une... Lire la critique de Police fédérale Los Angeles

34 8
Avatar Sergent Pepper
6
Sergent Pepper ·
Jeux dangereux à la lisière des stéréotypes

L'image que je gardais de Police fédérale Los Angeles s'était incroyablement déformée avec le temps. Six ans après le dernier visionnage, tous les stéréotypes que le film entend dévoyer s'étaient conformés à leur moule originel, formant dans mes souvenirs une œuvre très éloignée de ce qu'elle représente en réalité. Un des arguments de base de To Live and Die in L.A., qui à mon sens... Lire l'avis à propos de Police fédérale Los Angeles

5
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·
Découverte
The Hell of It

William Friedkin est quand même un sacré bonhomme. Alors oui To Live and Die in L.A. pue les années 1980 à plein pot. Le générique est moche, les jeans taille haute et les chemises ouvertes sur les pectoraux sont de sortie, il y a du violet, du piou-piou/tac-tac en guise de musique et des petits pistolets qui semblent sortis tout droit d'un Toys"R"us. Oui son histoire... Lire l'avis à propos de Police fédérale Los Angeles

16 2
Avatar PFloyd
8
PFloyd ·
Toutes les critiques du film Police fédérale Los Angeles (64)
Bande-annonce Police fédérale Los Angeles
Vous pourriez également aimer...