Fausse bonne idée

Avis sur Pourquoi j'ai pas mangé mon père

Avatar TomP
Critique publiée par le

C'était une avant-première, il y avait l'équipe du film. Je dis ça à tous ceux qui se demandent comment j'ai pu aller me poser devant ça; je me suis dit que même si le film est nul, Jamel va faire un petit show d'une bonne demi-heure et ça a été le cas, là-dessus pas de problème.

Mais une fois démarré, la première chose à nous marquer dans ce film, c'est le déséquilibre entre une b.o trop basse par rapport à des voix de personnages qui nous pètent aux oreilles, ce qui est d'autant plus dommage que la b.o est bonne. Ajoutez à ça des personnages qui ne font QUE gueuler et hurler, Jamel en première ligne. Sa femme lui dit d'ailleurs à un moment : " Mais tu ne sais pas parler, tu ne sais que crier ?" Oui il ne sait que crier, et nous aussi on en a marre au bout de 20 minutes. Mais si ce n'était que lui ça passerai mais non, c'est le cas de presque tous les personnages ! ce qui crée une bande son tellement agressive dès le début que certains enfants effrayés ont quitté la salle au bout d'un quart d'heure !
Ensuite, le problème du motion capture, c'est qu'il doit avoir une raison d'être dans ses personnages et dans sa mise en scène : il est bénéfique pour des personnages non-humains car il crée un décalage esthétique intéressant; par exemple c'était une très bonne idée pour Avatar, une très mauvaise pour Tintin. Ici on est dans un entre-deux "homme des cavernes" qui pouvait se défendre, et bien après visionnage il entre dans la case -mauvaise idée-.
L'autre problème du motion capture est que l'animation doit rester assez sobre, et le problème de ce film est que ses gags sont trop nerveux pour le jeu d'acteur, réel du coup et donc soit beaucoup trop mous ( c'est un peu comme imaginer « Presto » de Pixar en motion capture...), soit trop pollué par des mouvements qui manquent de fluidité et que du coup on ne comprend pas parfaitement. On se rend en fait compte qu'un gag ne repose pas sur l'idée mais sur la manière dont il est amené et cloturé par les personnages, parce qu'à la base certaines idées sont bonne ! et on se dit "Ah merde, s'ils avaient fait ça ou insisté sur ça ça aurait marché..." Ca serait d'ailleurs intéressant de voir ces gags en motion capture, puis retravaillés en anim pour voir à quel point c'est le jour et la nuit.
Là-dessus, Jamel a eu l'honnêteté d'avouer qu'ils voulaient le faire en animation pure mais que ça coûtait trop cher. Ok, sauf qu'à ce moment là il aurait fallu retravailler l'écriture, les personnages et les scènes en conséquences car on sent qu'elles sont pensées en anim, et mettre un Jamel énergique n'y change rien, il fait ce qu'il peut mais ça manque de pêche car il n'a que deux pieds, deux jambes, ...
Le scénario lui est banal donc on ne va pas s'attarder là-dessus sauf sur le fait que les créateurs n'en ont strictement rien à foutre du livre de Roy Lewis, le seul lien c'est la période, et qu'il y a un mec moins con que les autres. Moi ça ne me dérange pas du tout, je dis ça pour les parents qui voudraient faire d'une pierre deux coups en amenant leurs enfants prendre du plaisir et comprendre certains aspects de l'oeuvre initiale. Non, si vous comptez vraiment amener votre enfant au cinéma, allez voir Shaun le Mouton.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1908 fois
28 apprécient · 5 n'apprécient pas

Autres actions de TomP Pourquoi j'ai pas mangé mon père