Avis sur

Power Rangers par Elkala

Avatar Elkala
Critique publiée par le

A la première annonce du remake, j'avais ri, beaucoup, me disant que les Power Rangers, c'était dépassé, le reflet d'une époque des années 80/début 90 assez kitsch, que ce soit au ciné avec les clichés des fils action/comédie/horreur, au niveau musical avec des membres de groupe avec des coupes et des tenues improbables ou même à la télé avec des émissions délurées.

Power Rangers, c'est l'américanisation d'un genre, le super sentai, dont les membres les plus connus par chez nous sont les Bioman. Genre très japonais que monsieur Saban a décidé d'exporter et de démocratiser, non sans cliché, la première série de 93 mettant l'Asiatique en Ranger jaune et le Noir en Ranger noir, cliché évité dans le film par ailleurs. 25 saisons plus tard, nous voici avec un remake du début de la série, celle que nous avons tous connu, nous qui sommes nés fin des années 80. Les premiers trailers me semblaient ternes, surtout comparé au fanfilm sorti il y a peu avec un côté plus sérieux. Et puis avec la réflexion, Power Rangers, ça n'a jamais été sérieux: l'équipe se bat contre des extraterrestres grotesques dans des costumes en spandex avec des robots géants en plastique.

Et finalement, c'est ce que je vais reprocher à la première partie du film: vouloir se prendre au sérieux. Alors oui, en reprenant les origines, il est normal d'exposer un petit peu le background des 5 personnages, les futurs Rangers, des adolescents avec chacun leurs problèmes comme cela pourrait être le cas dans n'importe quel lycée en somme. Mais c'est mal amené, même si ce n'est pas le but premier du film. Si on doit faire une partie sur les problèmes des ados, autant le faire à fond, ou alors se concentrer sur deux ou trois, car du coup, ça ne colle pas avec le reste du décor, entre le vaisseau spatial,Alpha 5 et Zordon qui semblent juste sortir d'une réalité alternative.

Puis vient le combat final, avec les Zords contre Goldar, qui s'il manque un peu de pêche (comme l'original ceci dit) vaut le coup d'oeil. Et surtout, j'ai retrouvé le vrai Power Rangers, celui qui se prend pas au sérieux, les combats dans les carrières, la fameuse musique et un vrai n'importe quoi jusqu'à la fin du combat et cette gifle.

Power Rangers n'est pas un grand film, il n'en a pas la prétention mais au moins, et pour une fois, c'est une adaptation fidèle de la série originale, et rien que ça ça vaut plus que la moyenne et on y passe un bon moment.

Gros bémol pour moi, la BO qui est pas génialissime, et parfois certains morceaux placés bizarrement, on aurait dit un DJ en apprentissage. Autre point noir, la VF, entre les voix (le père de Jason a une voix plus ado que son fils...) et la traduction de certains passages, mal adaptés, notamment les blagues et le langage verlan à outrance (apparemment, la personne chargée d'adapter les dialogues est restée bloquée dans les années 90 aussi).

Sinon, bon point à Elizabeth Banks, qui joue Rita à la perfection, les effets des armures qui claquent et Alpha 5.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 206 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Elkala Power Rangers