Avis sur

Power Rangers par Cxodael

Avatar Cxodael
Critique publiée par le

De retour pour un petit avis sur un film qui le méritait bien compte tenu de sa propension à prendre constamment le spectateur pour un con. Je sais, c'est Power Rangers, et j'y suis allé simplement par curiosité, et sans doute un peu pour voir à quel point mon à priori sur le métrage se confirmerait. Et il a carrément dépassé mes attentes.

Un film dont le premier plan est déjà immonde, ça donne le ton. La première séquence du film est un condensé de mauvais goût qui tente de faire passer un héritage ridicule dans une atmosphère "sérieuse". J'entends bien entre guillemets parce qu'avec de pareilles armures aussi ridicules, difficile de prendre au sérieux la moindre scène d'un film qui dure quand même deux heures. Heureusement, après avoir surmonté mon désespoir face à une telle chose, j'ai réussi à rire un peu.

Non parce qu'entre les scènes larmoyantes à propos de personnages dont on se fout totalement, et encore plus de leurs proches ; les discours épiques clichés et sans émotion de l'autoproclamé chef de la bande ; la fille populaire qui se rebelle en se coupant les cheveux, vous imaginez bien qu'on est servis. À un moment on en vient à se demander si le réalisateur prend lui-même ça au sérieux. Incapable de filmer une seule scène correctement, c'est un enchaînement de plans immondes en contre-plongée et de plans inclinés qu'il nous infligera tout le long du film. Le réalisateur ose quand même le plan-séquence. Raté, encore. Ne parlons pas des dialogues aussi creux et stéréotypés que leurs interprètes. Même quand le film tente de désamorcer un cliché, il y échoue lamentablement tant on ne peut y croire un seul instant.

Que dire du super-vilain... De la super-vilaine ? Peut-on faire moins effrayant et crédible ? Après être passé par des X-Men ou des Spider-Man qui savaient jouer du matériau d'origine, "Rita" fait ici pâle figure tant on l'oublie aussi vite qu'on sort du cinéma. Avec le reste du film, si possible. Ses motivations sont quasiment inexistantes et stupides, et elle fait plutôt office de clown. Le combat final, manifestement plus long que prévu, n'aura même pas réussi à garder ma montre bien loin de mon regard. Et merci M. Del Toro de nous avoir fait croire qu'il faut de l'entraînement pour contrôler des robots géants à plusieurs !

Si le film avait eu quelques idées visuelles encore. Mais quand il ne s'agit pas tout juste de mauvais goût, ce sont des effets spéciaux vieux de 10 ans qu'on nous sert en soupe. Bien sûr, ce n'est pas la musique pompeuse et faussement épique (ou bien était-ce simplement de la musique de teen-movie pour rendre le truc cool ?) qui sauvera le peu du film qu'il restera à sauver. Mais y a-t-il la moindre partie à sauver si ce n'est quelques rires. Pour autant, pas d'inquiétude, Lionsgate a prévu beaucoup d'autres grands films pour sa nouvelle saga.

PS : Il serait temps que le vieux Cranston arrête d'enchaîner les erreurs.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 189 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Cxodael Power Rangers