4 saisons, pour 4 leçons.

Avis sur Printemps, été, automne, hiver... et printemps

Avatar Traumen
Critique publiée par le

Printemps, été, Automne, hiver et printemps (봄 여름 가을 겨울 그리고 봄),

Est un conte philosophique réalisé par le réalisateur sud-coréen Kim KI DUK.
Ce film parle des différentes étapes de la vie d’un jeune moine bouddhiste, marquée par des joies, des peines mais aussi des épreuves menant peu à peu à la sérénité.
Chaque saison est en réalité une leçon de vie.

  • PRINTEMPS :

Premier tableau de ce film, il est basé sur l’enfance innocente de ce jeune bouddhiste. L’enfant sacrifiera son innocence et apprendra la compassion, le prix de la cruauté gratuite.

  • ETE:

Ce deuxième tableau est marqué par l’éveil des désirs de ce bouddhiste devenu adolescent. La quête de guérison d'une jeune fille et la naissance du sentiment amoureux sont associées. Ce sentiment amoureux va se transformer en désir de possession et provoquera la séparation entre le moine et son maitre.

En effet, par jalousie, il tua une femme

  • AUTOMNE :

Troisième tableau de ce conte, l’automne annonce le retour du jeune homme au monastère. La leçon ici est que la loi du karma est inévitable. Empli de rage, de culpabilité, il est confronté à des pulsions destructrices. Le vieux moine gravera alors un sutra d’apaisement de l’âme pour aider le jeune homme.

Il se livra à la police pour accomplir sa peine et donc suivre son destin. Le vieux ne pouvant plus rien faire pour lui, décida de se suicider.

  • HIVER :

Avant-dernier tableau, c’est celui de la maturité, de la solitude mais surtout de la réparation. En effet l’arrivée d’un bébé dans sa vie le poussera à entreprendre un long chemin expiatoire. Le jeune moine, devient Maître, il a atteint l’éveil.

  • PRINTEMPS :

Ce dernier tableau signe l’épilogue de la fin : le bébé est devenu un moine enfant et un nouveau cycle naît.

Ce film, en plus d’être une très belle réflexion philosophique, a une bande son très apaisante. Mais surtout c’est une claque visuelle. Ce cadre naturel est juste magnifique et parsemé de petits détails marquants, un peu étranges mais qui ont tous une signification particulière.

Par exemple les portes, soutenu par aucun mur peuvent représenter la voie vers la sagesse.

C’est donc pour moi un film empreint de calme et d’humanité qui apporte un certain regard sur des sentiments simples mais profond.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2198 fois
27 apprécient

Traumen a ajouté ce film à 2 listes Printemps, été, automne, hiver... et printemps

Autres actions de Traumen Printemps, été, automne, hiver... et printemps