Ba(r)ttle Royale !

Avis sur Pris au Piège

Avatar KINOEIL
Critique publiée par le

Huis clos d'Alex de la Iglesia, à qui l'on doit le non négligeable Balada Triste, le long-métrage du cinéaste espagnol est un thriller puissant et prenant de bout en bout. En plein cœur de Madrid, un groupe d'individus se réfugie dans un bar pour échapper à une tuerie. L'ange exterminateur est invisible, la situation inexplicable, la psychose se répand.

El Bar passe par tous les états : de la comédie au survival en passant par le fantastique. Le scénario semble tout droit tiré d'un épisode de The Twilight Zone : La Quatrième Dimension tant les codes s'y prêtent : des personnages hauts en couleur, un jeu d'acteur impeccable, des situations inattendues et un final qui laissera toujours planer le doute au spectateur.
La présentation des personnages - par un plan-séquence - est efficace et semble d'ores-et-déjà démontrer le ciblage des victimes. Toute la panoplie d'une société est réunie : le sans-abris, le hipster, la nunuche de service, la doyenne honteuse de jouer des heures entières à la machine à sous, les gérants du bar au franc-parler, l'employé soumis mais serviable ou encore un drogué.

Alex de la Iglesia dirige parfaitement ses comédiens, ils brillent de réalisme, à coup de punchlines et de dialogues acérés qui au fil du temps vont démontrer leur véritable nature à travers la peur. Il y a un humour très caractéristique du cinéma espagnol, comme nous pouvons déjà retrouver chez Pedro Almodovar, un humour franc, direct et sans tabou. Dénonciation d'une manipulation à visée politique, théories du complot, références aux attentats parisiens, le film n'y va pas de main morte, le tout sous une mise en scène énergique permettant par le même biais de ne pas sombrer dans l'ennui ou encore l'impression d'assister à une pièce de théâtre en trois actes.

Malsain, burlesque et drôle, El Bar est un condensé de toute la folie du cinéma espagnol via une paranoïa sans nom, l'un des meilleurs survival de ces dernières années qui aurait amplement mérité une plus grande visibilité dans les salles obscures. Un vrai plaisir !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1336 fois
14 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de KINOEIL Pris au Piège