Immortel ennui

Avis sur Realive

Avatar Born To Watch
Critique publiée par le

ReAlive (ex-Project Lazarus) signe lui le retour derrière la caméra de Mateo Gil, scénariste accompli et complice de longue date d’Alejandro Amenabar (Tesis, Ouvre les yeux, Agora). Après le western Blackthorn, Gil est revenu sur ses terres pour une fable SF empruntant à Frankenstein, Gattaca, Boyhood et… Forever Young. Soit l’histoire d’un homme jeune, blanc et riche (médiocre Tom Hughes), atteint d’un cancer incurable. Décidant de cryogéniser son corps pour vivre dans un futur où sa maladie sera curable, il abandonne volontairement son amoureuse (lumineuse Oona Chaplin)… Et se réveille 70 ans plus tard, dans une société eugéniste et mal fagotée, premier homme revenu d’entre les morts. Son aide-soignante Charlotte Le Bon pourra-t-elle le dérider ? Sans spoiler, ça va pas être facile. Le fond de la réflexion menée par Gil (doit-on vivre vieux et seul, ou jeune et entouré d’amis aimants ? L’amour est-il une forme d’immortalité ? Vous avez trois heures) est digne d’intérêt. Et le récit imbriqué sur trois époques – présent fragmenté, passé nostalgique, futur dépassionné – est ambitieux. Mais le traitement est on ne peut plus lourd et maladroit, avec une voix off omniprésente, verbeuse et gonflante, qui annihile toute possibilité d’investissement émotionnel. Le fait que le héros soit un gigantesque connard autocentré qui détruit par ses choix les deux seules femmes qui le comprennent n’aide pas non plus à être clément.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2227 fois
7 apprécient

Autres actions de Born To Watch Realive