Affiche Rogopag

Rogopag

(1963)

Ro.Go.Pa.G.

12345678910
Quand ?
7.0
  1. 3
  2. 2
  3. 8
  4. 16
  5. 33
  6. 89
  7. 153
  8. 125
  9. 44
  10. 20
  • 493
  • 27
  • 338

Quatre sketchs réalisés par grands noms du septième art. Pureté met en scène la relation d'une jeune hôtesse de l'air et d'un Américain; Le Fromage blanc voit son action se dérouler sur le tournage d'un film consacré au Christ; Le Nouveau monde s'intéresse à un individu rédigeant son journal...

Casting : acteurs principauxRogopag
Casting complet du film Rogopag
Match des critiques
les meilleurs avis
Rogopag
VS
Critique de Rogopag par Jean Dorel

D'un côté, un cinéaste qui tourne la Passion du Christ sur une colline dans la banlieue romaine. Orson Welles prête ses traits à ce cinéaste. De l'autre côté, un bon bougre qui fait le figurant. Giovanni doit jouer le bon larron qui se fait crucifier à la gauche du Christ. Mario Cipriani incarne ce figurant. Le cinéaste est toujours assis sur son fauteuil de « regista ». Tel un Dieu, il domine la situation, donne ses ordres aux assistants qui les hurlent aux acteurs et...

4
La poire et le fromage

Tronçon de Rogopag (pour Rosselini, Godard, Pasolini, Gregoretti), La Ricotta a valu a Pasolini une condamnation pour "outrage à la religion d'état" et au film d'être censuré. 40 ans plus tard, difficile d'y voir le blasphème. Le film est composé de trois différents niveaux : d'abord s'opposent en noir et blanc, le tournage d'un film autour de la passion du Christ dans un terrain vague de banlieue, et en couleur le film tourné. Et dans la partie en noir et blanc, comme un sous-tiroir,... Lire la critique de Rogopag

14 3
Critiques : avis d'internautes (8)
Rogopag
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Comme un éclat de rire sardonique...

La Ricotta, c'est le premier Pasolini "comique" que je vois. Hé ben c'est particulier... Une équipe de tournage. Le réalisateur, joué par Orson Welles, veut recréer la Passion en entassant ses acteurs en composition fixe, comme des retables. Un figurant, Stracci, un gros souriant qui joue le bon larron, meurt de faim, mais à chaque fois il est empêché de déjeuner : la première fois, il nourrit... Lire la critique de Rogopag

1
Avatar zardoz6704
7
zardoz6704 ·
Découverte
Critique de Rogopag par turandot

Ce titre apparemment absurde est une contraction du nom des réalisateurs des quatre sketches. Le propos du film était de proposer "un regard sur l'homme face au monde moderne". Pourquoi pas, mais ce n'est pas forcément évident. Comme souvent, les sketches (tout de même tous très bons) sont inégaux.Celui de Pasolini, satire féroce sur la lutte des classes, n'a aucun mal à s'imposer . On peut... Lire la critique de Rogopag

Avatar turandot
8
turandot ·
Critique de Rogopag par Marcel Kunwu

Avec ce court, Pasolini se tient debout sur les deux socles qui le constituent. Tout en établissant un retable sur une descente de croix, il orchestre une fable morale autour de la lutte des classes. Joyeusement intelligent et inventif ! Lire la critique de Rogopag

Avatar Marcel Kunwu
8
Marcel Kunwu ·
Critique de Rogopag par Maqroll

Film à sketches, donc inégal par définition. Rossellini expédie les affaires courantes dans un essai très médiocre, Godard se livre à un exercice de style en forme de variation sur une inédite fin de monde, Grégoretti donne un produit moyen et bien interprété. Seul Pasolini, dont c’est le troisième film, est fidèle à lui-même et à sa force débutante de cinéaste. Sa Ricotta est dans la droite... Lire la critique de Rogopag

1
Avatar Maqroll
6
Maqroll ·
Toutes les critiques du film Rogopag (8)