"Noomi Rapace, la proie !"

Avis sur Rupture

Avatar RAF43
Critique publiée par le

. Renée Morgan (Noomi Rapace), divorcée vit seule avec son fils Evan, une famille monoparentale normale que nous présente le réalisateur Steven Shainberg qui insiste lourdement sur l’arachnophobie de son héroïne. La vie de Renée va basculer quand elle sera kidnappée par une espèce d’organisation secrète qui l’observait depuis longtemps. La première demi-heure est plutôt sympa jusqu’à l’arrivée de Renée dans ce qui ressemble à un hôpital désaffecté où elle n’est pas la seule victime. Après l’avoir regardé se débattre sur un lit durant une autre bonne grosse demi-heure d’une langueur monotone, le titre «Rupture» prend tout son sens tant on a envie de rompre avec le film. Dès lors le spectateur est face à une bande de scientifiques humanoïdo-humains mous du bulbe, notamment Michael Chiklis bien plus nerveux dans la série «Gotham» faisant subir les pires outrages à une Noomi Rapace au jeu complètement désincarné, des outrages donc en rapport avec sa phobie. Si seulement elle avait pu être allergique aux bons films ! ATTENTION SPOILER Les scénaristes ont dû sortir les rames pour nous balancer une histoire d’humains à l’ADN changé à cause des sévices subis (on croirait «Lucy» de Besson) FIN DU SPOILER au sein d’un récit oscillant entre un «Saw» sans gore et un «Invasion des profanateurs» sans paranoïa. Bref un thriller plus S.F que fantastique mais sans substance et sans surprise.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2942 fois
2 apprécient

Autres actions de RAF43 Rupture