Fans de nanards à requin, passez votre chemin, l'esprit n'y est plus.

Avis sur Sharknado 4 : The 4th Awakens

Avatar OliOliOli
Critique publiée par le

Je pense qu'on peut dire que je suis bon public. Très bon public. Le 1er Sharknado m'a fait rire, le deuxième moins, le troisième avait remonté la pente et trouvé un nouveau ton...Mais là, le 4ème, non, ce n'est pas possible. Là, pour le coup, il faut l'admettre: c'est lourd, c'est ennuyant, c'est nul. Il n'y a rien à sauver.

On retrouve donc Fin Shepard à Las Vegas, pour l'inauguration d'un hôtel spécial requins. Les sharknados ne sont plus un menace grâce à une nouvelle technologie. Mais évidemment, il y a un problème, et rebelotte pour les tornades de requins.

Que dire? C'est lourd. Lourd pas drôle. Le 3ème était sacrément lourd, mais drôle, avec un David Hasselhoff en pleine forme, un Malcolm ayant une scène d'anthologie, des clins d'oeil assez drôles à différents films, et de l'absurde possédant encore une vraie touche de navet (la scène du roller coaster).

Là, c'est juste lourd. Trèèèèès trèèèèès lourd. Pas de scène mémorable. Des jeux de mots lourds à base de nado. Les scènes des présentatrices du 3 étaient drôles, donc on use le gag jusqu'à la corde dans le 4. D'ailleurs, tout le film est comme ça: un truc qui avait été drôle dans les films précédents? On le reprend et on l'use, on l'use, jusqu'à ce que ce soit aussi lourd qu'une cuillerée d'étoile à neutrons. Jusqu'à l'écoeurement. En regardant la scène finale, je n'avais qu'une envie: que ça s'arrête. Que ça en finisse.

Les acteurs sont fades. Même David Hasselhoff est fade. Tout le monde est non seulement mauvais, ce qui est le propre de Sharknado, mais fade, et ça ce n'était pas le cas dans les opus précédents. Ah oui aussi, mention spéciale à Tara Reid, version cyborg. D'ailleurs, vue la couche de maquillage, on n'est même pas sûrs que ce soit Tara Reid en-dessous. Laissez-la s'enfuir dans Walking Dead par pitié, elle a déjà l'expressivité et la course d'un zombie.

Bref,je vais me tenter Supershark, en espérant y trouver une bouse authentique et sincère, histoire d'oublier cette resucée de navet.

Sharknado, tu viens de perdre une de tes plus vieilles et sincère fan.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 480 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de OliOliOli Sharknado 4 : The 4th Awakens