Bande-annonce
Affiche Sherlock Holmes : Jeu d'ombres

Sherlock Holmes : Jeu d'ombres

(2011)

Sherlock Holmes: A Game of Shadows

12345678910
Quand ?
6.4
  1. 140
  2. 269
  3. 639
  4. 1404
  5. 3302
  6. 7574
  7. 10420
  8. 5392
  9. 1454
  10. 483
  • 31K
  • 666
  • 2.1K

Voir Sherlock Holmes : Jeu d'ombres dès maintenant sur

YouTube

Sherlock Holmes et son acolyte le Docteur Watson unissent leurs forces pour déjouer le plan machiavélique de leur pire ennemi, le professeur Moriarty.

Casting : acteurs principauxSherlock Holmes : Jeu d'ombres
Casting complet du film Sherlock Holmes : Jeu d'ombres
Match des critiques
les meilleurs avis
Sherlock Holmes : Jeu d'ombres
VS
Ascension

Entamer le Jeu d'ombres, c'est repenser à toutes ces suites aseptisées, pompeuses et quasi-accessoires vis-à-vis de leur franchise respective qu'elles prennent en "otage". On reprend les mêmes acteurs, on ajoute une gitane pour faire de la figuration, on reprend la même manière d'illustrer les combats, les quiproquos, ainsi que le même style de narration mais en plus nébuleux, plus nuancé, pour donner un semblant de révision par rapport au premier volume de leurs enquêtes mouvementées. Par...

14
Critique de Sherlock Holmes : Jeu d'ombres par tigerblood

Autant le premier était une vraie bonne surprise avec son univers victorien aux portes de la sciences fiction Jule Vernienne, autant celui ci est indigeste. Je ne supporte plus les tics de réalisation de Guy Ritchie. Une mise en scène ne peut pas se résumer à des slow motion, des plans ultra court, des décompositions de mécanisme et un déploiement des effets visuels inclus dans la palette pour débutant de la suite Adobe. Ces techniques sont l'apanage des productions direct-to-video et des... Lire la critique de Sherlock Holmes : Jeu d'ombres

11 1
Critiques : avis d'internautes (355)
Sherlock Holmes : Jeu d'ombres
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Bigger, louder, slower

Sherlock Holmes est dans une phase décisive de son enquête sur le professeur Moriarty, le "Napoléon du crime" tel qu'il le surnomme, sa némésis criminelle qui n'envisage rien de moins que l'éclatement de la première guerre mondiale à son propre profit, à coups d'assassinats et d'attentats pseudo-anarchistes à travers l'Europe. Watson est réticent à le suivre vu qu'il s'apprête à se marier,... Lire l'avis à propos de Sherlock Holmes : Jeu d'ombres

49 7
Avatar Jackal
6
Jackal ·
Super Sherlock, le retour.

Illustrer la lutte intellectuelle entre deux génies dans le cadre d'un blockbuster se devant d'être accessible à tous. Énoncé ainsi l'exercice est casse gueule au possible. Alors plutôt que d'essayer de mettre en scène des réflexions d'esprits supérieurs via des énigmes que tout lecteur des aventures du Mickey Détective aurait pu résoudre en deux coups de cuiller à pot, Guy Ritchie et sa clique... Lire l'avis à propos de Sherlock Holmes : Jeu d'ombres

32 12
Avatar Hypérion
5
Hypérion ·
Ritchie ou la belle vie

Encore un qui échappe in extremis au vote sanction, et à l'infamant 5 suivi de sa traîne funeste "Il n'aime pas". La sympathie pour le premier opus dont beaucoup d'éléments sont encore présents ici, le duo toujours bienvenu de Robert et Jude sauve ce nouveau Sherlock sur le fil, il n'empêche que l'impression persistante est au mieux mitigée, voire objectivement assez mauvaise. Je rejoins très... Lire l'avis à propos de Sherlock Holmes : Jeu d'ombres

15
Avatar SeigneurAo
6
SeigneurAo ·
Chère loque Heaulmes

Peut-être suis-je blasé, ou peut-être que ce Sherlock 1.5 qui ne se contente que de reprendre la recette du premier en ne la changeant pas pour remplir le contrat du blockbuster avec fainéantise, gaudriole et explosions est un peu chiant. Déjà qu'on fait de Sherlock une sorte de Tony Stark du XIXe siècle, si en plus on le fait avec tiédeur... Ce n'est pas mauvais, non, c'est juste classique,... Lire l'avis à propos de Sherlock Holmes : Jeu d'ombres

5 5
Avatar Stavroguiness
6
Stavroguiness ·
Découverte
Comics de répétition

Le premier épisode, malgré les abominables saloperies de mise en scène de Guy Ritchie se laissait presque regarder grâce au charme du couple principal, au frais minois d’Irene Adler, à un Mark Strong imposant et au plaisir toujours renouvelé de retrouver, même un peu, l'atmosphère des aventures du plus célèbre détective de l’histoire. Cette fois ci, le couple ne pétille plus, leurs dialogues... Lire l'avis à propos de Sherlock Holmes : Jeu d'ombres

51 18
Avatar Torpenn
3
Torpenn ·
Toutes les critiques du film Sherlock Holmes : Jeu d'ombres (355)
Bande-annonce Sherlock Holmes : Jeu d'ombres
Vous pourriez également aimer...