Si tu tends l'orteil

Avis sur Si tu tends l'oreille

Avatar Klow
Critique publiée par le

Comme d'habitude, Si tu tends l'oreille, le seul Ghibli à n'être jamais sorti en DVD sur le vieux continent (update : il est finalement sorti début 2015), est aussi charmant que d'habitude et de très belle facture. Cependant, même si Ghibli parvient en temps normal à nous émerveiller avec les histoires les plus simples, ici, malgré quelques moments de magie ghiblienne typiques sans pour autant être submergeants comme ils peuvent l'être (la scène de musique improvisée dans l'atelier ou la démonstration de l'horloge comptent parmi les meilleurs moments), on s'ennuie tout de même un peu, et les personnages ont un peu de mal à éveiller plus que juste un peu d'indifférence, au lieu de l'empathie et l'intérêt qu'ils inspirent en temps normal. Bref, il ne se passe pas grand chose, on s'ennuie un peu, et cet ennui distrait et on finit par perdre le fil, ce qui n'arrange rien. L'affiche est aussi trompeuse, car le passage qu'elle illustre, même s'il est très beau, ne dure que quelques minutes dans le film, et on en voudrait bien plus!... Bien sûr je ne reproche pas au film de ne pas se dérouler dans un univers fantastique (il n'est pas le premier ni le dernier), c'est juste le traitement de l'histoire qui ne m'a pas convaincu... Des films où il ne se passe rien, j'en adore des tas, mais ici il n'y avait pas ce qu'il faut pour remplir ce rien.

Si tu tends l'oreille est en quelque sorte à la fois un Kiki en perte de vitesse (si je puis me permettre) et un Chihiro sur le point de s'affirmer. On dirait une expérimentation sur une transition entre deux styles, même si je ne pense pas que ce fut le cas chez Ghibli. Toujours est-il que le baron sera tout de même récupéré pour Le Royaume des chats, où il recevra enfin le traitement qu'il mérite (maintenant le style visuel de ce Ghibli-là, c'est un autre débat).

Bref, on peut pardonner le regretté Yoshifumi Kondo qui en était à son premier coup d'essai en temps qu'éventuel successeur d'Hayao et Isao. Malheureusement il est décédé peu après la sortie de Mononoke, et n'a pas pu faire ses preuves en réalisant à nouveau.

Ca reste toute de même une bien meilleure première fois que le Terremerde de Goro, et il se "laisse regarder" comme on dit quand on est poli ! Je le recommande bien sûr grandement pour tout fan de Ghibi ; il fait partie de ce splendide puzzle Miyazaki après tout.

PS: mon titre "Si tu tends l'orteil" est totalement gratuit, bien entendu !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 458 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Klow Si tu tends l'oreille